Ramgoolam donne un certificat d’incompétence…



Ramgoolam donne un certificat d’incompétence à Arvind Boolell et Shakeel Mohamed se dissocie du Parti Travailliste de 2008

Mais quelle cacophonie au sein du Parti Travailliste. Quelle dissonance, quelle incompétence, quel manque de rigueur de la part des rouges. Il semble que deux défaites d’affilé en sont trop pour Ramgoolam et ses acolytes.

Le leader de l’Opposition, le Dr Arvind Boolell, semble vouloir faire cavalier solo et a mis de côté, au sein de la stratégie parlementaire (une des pires qu’on a vécus), Paul Bérenger et Xavier Luc Duval. Jamais n’a-t-on un leader de l’opposition aussi isolé lors des séances parlementaires dans l’histoire démocratique du pays. Aucune fluidité dans ses questions, qui ne sont un jeu d’enfant pour les membres du gouvernement.

Le Dr Boolell avait choisi sa Private Notice Question, il y a deux semaines de cela sur la situation de Maurice, après que l’Union européenne a placé Maurice sur une liste noire. Une PNQ (fizette) comme avait l’habitude de dire Paul Bérenger. Pire, le directeur de Radio Plus, Nawaz Noorbux en commentant cette PNQ avec Jugdish Joypaul, n’a pu cacher son irritation et déception en disant en direct que Arvind Boolell devrait revoir ses questions supplémentaires qu’il formule à chaque PNQ.

Cette médiocrité parlementaire de celui qui aspire à devenir le leader des youges à pousser Navin Ramgoolam à réagir en écrivant dans les colonnes du Mauricien expliquant son point de vue sur cette fameuse liste noire. Même si le manque de crédibilité persiste malgré le fait que le Mauricien publie les niaiseries de Navin Ramgoolam, ce dernier veut démentir les idioties du leader de l’Opposition. Il est clair que Ramgoolam n’était pas du tout satisfait de la performance d’Arvind Boolell.

Nous savions tous déjà qu’il y a une lutte pour le leadership du parti Travailliste mais qu’il y avait une lutte au sein du groupe parlementaire nous étonne ! Déjà les Ritesh Ramphul, Michael Sik Yuen, et Fabrice David sont mis au coin mais il est clair que Shakeel Mohamed rêve de devenir le prochain leader de l’Opposition. Donnant son meilleur talent linguistique et s’attaquant inutilement et de manière arrogante contre le Premier ministre, Shakeel Mohamed se voit déjà devenir le futur calife de l’Opposition.

Pire, il s’est dédouané sur Radio Plus durant la semaine, sur les lois du travail de 2008. Il affirme que c’est l’œuvre de Vasant Bunwaree. Il a tenu à préciser qu’il n’était même pas venu au Parlement à cette époque comme député pour participer au débat. Belle signe de solidarité envers le gouvernement travailliste de 2005 à 2010.

En tout cas, les choses risquent de s’envenimer dans les prochains jours chez les rouges.

En attendant, Arvind Boolell peut contempler l’article de son leader dans le Mauricien et Shakeel Mohamed de jouer au plus brillant député de l’Opposition. Fabrice David veut prendre le crédit que les pécheurs peuvent travailler alors que l’appel avait été fait par Patrice Armance du PMSD. Mais que Soodhir Maudhoo, le ministre de tutelle avait réfléchi depuis longtemps à cette éventualité.

Eshan Juman, Ranjiv Woochit et Stéphanie Anquetil sont appelés à scruter leur équipe parlementaire désastreuse. Bref, on voit rouge !

MAKOUMBA KOTOBA

Posted by on May 26 2020. Filed under Actualités, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.