Détenu pour avoir offert en vente de la drogue synthétique à des officiers de l’ADSU…



Mohammad Swadeck Abdoolah ne sera pas libre. En effet la magistrate B. Prayag-Rajcoomar a refusé d’accéder à sa demande de remise en liberté conditionnelle. Il avait été coffee dans l’après-midi du 16 janvier 2020 après avoir offert en vente a des limiers de l’ADSU de la drogue syntheque. Les policiers l’ont fouillé et ont retrouvé sur lui 1 doses de cannabis synthétique. Abdoolah répond d’une charge provisoire de “offering dangerous drug synthetic cannabinoids for sale”. Cependant, la magistrate Prayag-Rajcoomar a ordonné qu’il soit Remis en liberté contre une caution de Rs 15,000 et une reconnaissance de dette de Rs60, 000, si la charge contre lui n’est pas formellement logée, le 27 juillet 2020 au plus tard.

Posted by on Aug 4 2020. Filed under Faits Divers. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.