Attentats sur le World Trade Centre…



Dix-neuf ans après l’attentat qu’est-ce qui a changé dans le monde et quelle solution pour combattre le terrorisme…

ll y a dix-neuf ans, le 11 septembre 2001, deux avions s’écrasent sur le World Trade Center (WTC) à New York, un sur le Pentagone à Washington, et un autre en Pennsylvanie. Les attentats meurtriers, revendiqués par Al Qaïda, ont coûté la vie à environ 3 000 personnes, tuées dans l’effondrement du WTC, ce qui a poussé de nombreux pays à renforcer le système de sécurité. Ce qui a entraîné au passage plusieurs restrictions et abus en termes de libertés individuelles ou d’intrusion.

Ainsi on se demande comment ces attentats ont vraiment changé le monde et qu’elle est la solution pour combattre le terrorisme…Car une chose est sûre c’est que les attentats terroristes n’ont pas cessé, par exemple dans le métro londonien, chez Charlie Hebdo à Nice et ailleurs. Dans ce contexte, nous avons sollicité les impressions de l’ancien PPS politique Reza Issack (également journaliste), l’observateur politique, Rajiv Servansingh, la présidente de la Fondation Zenfan Africa, Glorine Maloupe, et l’académicien, président de la Mauritius Research and Innovation Council, ancien Chief and Programme Director à l’United Nations Environment Programme et ex-directeur du Bureau de l’Éducation Catholique, le Dr. Michael Atchia. Ils ont tous bienveillamment accepté de livrer leurs impressions à Le Xournal.

Rajiv Servansingh, observateur politique :

« L’attaque du 9/11 a complètement changé la donne en matière de politiques internationales et nationales »

  •  « Les causes et les effets du terrorisme sont extrêmement complexes », soutient-il. 

L’observateur politique affirme que l’attaque terroriste du 9 septembre aux Etats-Unis marque un tournant dans le combat contre le terrorisme au niveau mondial dans la mesure où pour la première fois les Etats-Unis ont été victimes d’une attaque de cette nature menée par des étrangers sur le sol américain. « Ces événements tragiques serviront d’ailleurs de principal prétexte pour la Guerre en Irak quelque temps plus tard puisque nous savons maintenant que les fameuses armes de destruction massive que Saddam Hussein avait supposément accumulées n’étaient en fait que du vent et le fruit d’une propagande et de la manipulation à l’échelle mondiale », dit-il.

Rajiv Servansingh est aussi d’avis que les attentats du 9/11 ont changé le monde.  Pour justifier ses dires, il dira ceci : « Regardez l’état du Proche Orient aujourd’hui avec la situation en Lybie, en Irak, en Syrie et même au Liban. L’invasion de l’Irak a résulté en un effet domino qui a totalement déstabilisé cette partie du monde qui était déjà, avant même le 9/11, un point très chaud de la géopolitique mondiale. Une autre conséquence directe et très grave résultant de ces évènements a été la grave crise humanitaire provoquée par le mouvement des réfugiés vers les pays européens. En définitive l’attaque du 9/11 a amené dans son sillage une série de conséquences qui a complètement changé la donne en matière de politiques internationales et nationales », estime-t-il.

A une question pour savoir quelle est la solution pour combattre le terrorisme, l’observateur politique a répondu à notre journaliste que : « Vous posez là une question à laquelle on ne peut répondre tant les causes et les effets du terrorisme sont extrêmement complexes ». 

Cependant, il a fait comprendre qu’on peut toutefois invoquer quelques éléments de réponse. Une résolution juste et équitable du conflit Palestino-Israélien sur la base de la reconnaissance de deux états et les résolutions des Nations Unies seraient certainement un bon début. « Ensuite il faudra un plan d’action globale de développement régional et mondial qui tienne en compte le fait des inégalités économiques entre les pays aussi bien qu’à l’intérieur des pays les plus affectés. Ces deux éléments pourraient entre beaucoup d’autres contribuer à un début de solution qui permettrait dans un scénario optimiste d’ouvrir la voie à un dialogue entre toutes les parties concernées pour trouver des solutions à long terme aux causes profondes », a-t-il maintenu.

Reza Issack, ancien PPS et journaliste :

« La montée de l’islamophobie et de la xénophobie dans nombre de pays est une des conséquences de l’attentat du 11 septembre 2 001 »

  • « Combat contre le terrorisme : la seule et vraie solution c’est la Justice avec un grand J », affirme-t-il

L’ancien PPS, Reza Issack qui est aussi journaliste, explique que ce qui s’est passé le 11 septembre 2001 est en somme tout à fait inadmissible, car on ne peut faire payer à des innocents les injustices et crimes d’un Etat, aussi méchant soit-il. « La destruction du World Trade Center à New York et l’attaque sur le Pentagone par des avions tenus en otage par des membres de Al- Quaïda, et qui a fait près de 3,000 morts, a servi de prétexte aux Etats-Unis pour mener une lutte sans merci contre le terrorisme, mais aussi pour mettre à genoux l’Afghanistan et l’Irak, entre autres, dans une tentative de masquer leur humiliation. Signalons, en passant, l’ouverture de la prison de Guantanamo. N’oublions pas non plus l’assassinat de Oussama Ben Laden dans sa demeure au Pakistan », a-t-il souligné.

Et d’ajouter que : « Ayant perdu la face, les Etats-Unis, ont réagi vivement, ils ont mobilisé leurs ressources et ont surtout incité les pays occidentaux à prendre des mesures en vue d’enrayer des attaques terroristes. Subséquemment, des mesures de surveillance très strictes et musclées ont été prises dans tous les aéroports, ce qui n’est pas mauvais en soi. Cette situation a aussi débouché sur une entraide policière plus poussée au niveau planétaire. Des caméras de surveillance ont envahi notre vie, on veille au grain, nous sommes sous surveillance permanente, voire épiés … Autre conséquence de l’attentat du 11 septembre 2001, la montée de l’islamophobie et de la xénophobie dans des nombreux pays. Les conséquences économiques sont désastreuses. On parle de pertes de 90 milliards de dollars ».

Concernant le combat contre le terrorisme, l’ancien PPS a affirmé que la seule et vraie solution c’est la Justice avec un grand J. « Aussi longtemps que les injustices prévaudront, le monde vivra dans la crainte, à l’attente de l’inattendu. Des gens surgiront de nulle part pour frapper n’importe où. Aussi longtemps que la Palestine subira un traitement inique et infernal de la part d’Israël et de ses alliés américains, il n’y aura pas ni de répit ni de paix », a-t-il déclaré.

Reza Issack a poursuivi en disant que d’autres pays, à l’instar du Yémen, vivent dans l’enfer. « Des Arabes, comme le Prince Bin Salman de l’Arabie Saoudite, continuent à torturer et massacrer des milliers d’innocents. Au royaume wahhabite, pour un meurtre, on est condamné à mort, mais dans le cas des collaborateurs du prince qui ont planifié l’exécution et la disparition du journaliste Jamal Kashoggi, ceux-ci viennent de voir leur peine de mort réduite à une peine de prison ! Comment voulez-vous que devant une telle injustice il n’y ait pas des suites incendiaires et sanguinaires ? », se demande-t-il.

Toutefois, il a soutenu que cependant, cela ne veut pas dire qu’il faut laisser la voie libre aux terroristes. « Bien au contraire, il faut les neutraliser et annihiler leurs plans. Il faut être sans pitié envers ceux qui sont sans pitié. La sécurité du commun des mortels est la priorité des priorités », estime-t-il.

Dr Michael Atchia : « Faillite totale de Ben Laden et de ses acolytes »

  • « Le combat contre le terrorisme : « C ‘est dans esprit des gens qu’il faut agir »

Le Dr Michael Atchia nous a déclarés qu’il se trouvait à Londres ce jour-là. « J’ai vécu ces attentats en direct jusqu’à l’effondrement des tours. Emoi de tous, chagrin de tous, MAIS cet attentat n’a rien changé au monde, si ce n’est la méfiance croissante de l’islamisme et du monde arabe aux USA. Ce qui démontra que la violence gratuite (deux avions sur les tours et plus de 2,000 morts) ne peut changer le monde. TANT MIEUX. Seules les idées, la pensée et l’action généreuse changent le monde. Donc faillite totale de Ben LADEN et de ses acolytes », dira-t-il.

Concernant comment combattre le terrorisme, notre interlocuteur nous rappelle ceci : « La solution de l’Unesco :  si c’est dans l’esprit des gens que naisse et se développe la haine, c ‘est dans esprit des gens qu’il faut agir. Et la solution c’est l’éducation : l’éducation à la paix, à mieux vivre dans le respect de la nature et de l’environnement et dans l’amour de son prochain. Non, sûrement NON à l’armement comme dissuasion, c’est une course folle que personne ne peut gagner ».

Glorine Maloupe, présidente de la Fondation Zenfan Africa :  

« Tous les pays doivent davantage renforcer leur système de sécurité et de défense afin de protéger leur population »

La présidente de la Fondation Zenfan Africa, Glorine Maloupe, qui œuvre dans le domaine social depuis de nombreuses années, a affirmé que : « Après les attentats du 9/11, qui a eu lieu aux Etats-Unis et qui a coûté la vie de plus de 3 000 personnes, tous les pays doivent davantage renforcer leur système de sécurité et de défense afin d’éviter des attaques des terroristes, de protéger et sécuriser leur population ».

Par ailleurs, elle a affirmé que les pays y compris les grandes puissances doivent se pencher sur des nouvelles lois afin de protéger leurs économies et d’éviter des problèmes qui sont liés aux actes de terroristes.

Faisant état des risques d’espionnage, elle a mis l’accent sur l’avancée dans le domaine de la technologie informatique, qui selon Glorine Maloupe, est utilisé comme une arme par certains pays.

Bref, dira-t-elle, « nous devons rester vigilants afin de sécuriser la population et de pouvoir vivre dans la paix et l’harmonie sociale ».

Sanjay BIJLOLL

Posted by on Sep 11 2020. Filed under Monde, Société. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.