Économie – Padayachy: “Le FMI prévoit une croissance de 9,9% en 2021”…



“En effet, dans son rapport d’octobre 2020, le FMI plébiscite les choix politiques et économiques portés par ce gouvernement et prévoit une croissance de 9,9% en 2021”:propos du ministre des Finances, de la planification économique et du développement, Renganaden Padayachy, lors de son intervention en marge des débats sur la motion du leader de l’opposition portant sur l’annulation de l’introduction de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), au Parlement, le 17 novembre.

“J’espère que ces chiffres auront également réussi à convaincre les autres honorables membres de l’opposition”, a ajouté le Grand Argentier. Si cela n’est toujours pas le cas, a-t-il soutenu, il a déclaré que “peut-être que les conclusions du dernier rapport du FMI sauront enfin les mettre d’accord.”

Renganaden Padayachy a argué que l’économie mauricienne est bel et bien sur les rails pour “connaître une reprise soutenue et durable dans les prochaines années.”

De plus, il a tenu à rappeler que les employés du public contribuent déjà à hauteur de 6% de leurs salaires et l’employeur public 12 %. “Et je le rassure que les ministres et autres parlementaires sont bien assujettis à la CSG. J’ai déjà donné les instructions dans ce sens pour que les représentants de l’état paient de leurs poches”,  a affirmé le ministre des Finances.

Il a affirmé que le processus administratif est en train d’être finalisé afin que tous les parlementaires contribuent à la CSG dès le mois de septembre 2020 comme tous les autres employés.

“La réussite de la politique de ce gouvernement ne plait pas à tout le monde, c’est évident, certains préfèreraient voir le pays plonger dans le marasme économique et social. C’est pourtant l’inverse qui se produit”, a soutenu le ministre Padayachy avant d’ajouter: “Preuve s’il en est, selon le FMI, le PIB de Maurice augmentera donc de 9,9 % en 2021 et de 6,5 % en 2022, ceteris paribus.”

A son avis, le PIB reviendra à son niveau de 2019 à la fin de 2021, soit à 502 milliards de roupies.

Par ailleurs, le ministre Padayachy a fait remarquer que dans ce même rapport, le FMI tient compte des différentes réformes menées par le gouvernement et prévoit ainsi que les recettes publiques, qui étaient de 101 milliards en 2019, passeront à 150 milliards en 2024.

Posted by on Nov 21 2020. Filed under Economie. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.