Affaire Kistnen… Une pluie d’accusateurs et d’opposants politiques déguisés en veulent au ministre Yogida Sawmynaden



Malgré les déclarations tapageuses des hommes de loi engagés dans cette affaire, il nous faut garder la tête sur les épaules. Car il y a des grosses interrogations sur cette affaire.  D’abord, la posture des légistes nous interpelle ? Comment ceux qui représentent l’intérêt de la femme et de la victime peuvent faire des déclarations communes avec ceux qui représentent certains témoins ? D’autant plus que valeur du jour, il n’y a aucun suspect ou accusé dans le box des témoins.  Comment est-ce que les avocats de la posture mentionnés plus haut ont pu se rendre sur le lieu du sinistre avant et que c’est par la suite la magistrate y a effectué une descente des lieux ?

Deuxièmement : De nombreux internautes s’interrogent sur le rôle des avocats et de l’Express dans cette affaire. Depuis quelque temps, tout ce que disent Me Rama Valayden et Roshi Bhadain deviennent paroles d’Evangile aux yeux de l’Express. C’est leur choix et ils sont libres de le faire.

Narain Jasoodanand interview la cliente de son ancien patron

On comprend l’agenda de l’Express de vouloir faire chuter des membres du gouvernement et tous ceux qui se retrouvent dans ce combat ont des colonnes ouvertes à ce sujet. Mais ce qui n’est pas normal que ce soit dans les colonnes de l’Express que la veuve de Kistnen se fasse interviewer par Narain Jasoodanand.  Mais qui est Narain Jasoodanand ? Nous ne nous attarderons point sur son passage à la State Bank of Mauritius qui s’est terminé en eau de boudin. C’est l’ancien « senior adviser » de Me Rama Valayden, quand ce dernier occupait le poste d’Attorney General sous le régime travailliste.

La veuve de Kistnen qui a retenu les services de Me Rama Valayden s’est fait interviewer par Narain Jasoodanand. Puis le journaliste continue à écrire et a même cosigné des articles. Or, il aurait dû s’abstenir. La femme accuse Yogida Sawmynaden d’avoir tué son mari et dans l’interview, signé par Narain Jasoodanand, le client de Me Rama Vayaden (pro bono ou pas) lance des accusations gratuites à l’effet que le ministre du Commerce aurait tué son mari. Et c’est publier comme telle. Si la femme avait accusé un dirigeant du secteur privé ou de l’Express, aurait-on publié l’entretien de la même manière.

« Jugé coupable ?»

Le commissaire de police est sorti de ses gonds cette semaine pour dénoncer la psychose que certains hommes de loi engagés dans ce procès sont en train de créer notamment autour d’une « escadron de la mort ». Mais tout le monde sait que cela est un des vestiges du « good old labour days » mais pas avec un Jugnauth a la tête du pays.

Dans ce cas précis, comment et pourquoi le Bar Council ne réagit pas sur la position des avocats ? Il n’est un secret pour personne que Me Rama Valayden est un grand lutteur. Mais ce cas précis, il aurait dû faire preuve de retenue. Dans cette affaire, il y a un mélange du genre. Aujourd’hui, les avocats ont déjà passé au stade de « Jugé Coupable » sans que la personne incriminée puisse se défendre librement. Il est clair aujourd’hui que certains ne veulent pas chercher la vérité. Mais elle finira toujours par éclater.

**************************************

Ce que dit le Code de déontologie de l’Express

Nous estimons que dans les circonstances actuelles, il serait bien de rappeler à certains ce que la Sentinelle a prévu pour l’opération de ses journalistes. Dans son préambule de son code déontologie, l’Express affirme :

Conscient de sa responsabilité, le journaliste recueille, analyse et, le cas échéant, commente, dans le strict respect de la vérité et avec un grand souci d’exactitude, toute information susceptible de permettre au citoyen de mieux comprendre la société dans laquelle il vit.

Les journalistes de La Sentinelle Ltd, c’est-à-dire tous ceux qui participent à la collecte et au traitement de l’information, sont libres et indépendants. Aucun intérêt particulier, aucune influence extérieure, qu’elle soit économique ou politique, ne peut déterminer la position éditoriale du journal ni modifier la hiérarchie des informations décidée. Le journaliste ne sert aucun intérêt autre que l’intérêt public.

La présomption d’innocence

Le nom d’un suspect peut être révélé à partir du moment où il fait l’objet d’un mandat d’arrêt, d’une arrestation ou de procédures judiciaires. Quand il identifie un suspect, le journaliste doit veiller à ne pas le présenter comme un criminel -même s’il passeaux aveux – tant qu’il n’a pas été jugé coupable par une cour de justice.

La séparation entre faits et opinions

Lorsqu’il rapporte des faits, le journaliste les met en contexte et les analyse, mais il se garde de les approuver ou de les désapprouver (Il ne donne pas son opinion personnelle). La mise en perspective peut se qualifier de « commentaires ». Lorsqu’il rédige un éditorial, une chronique ou un billet, le journaliste donne son opinion et prend soin de respecter l’exactitude des faits.

La devise ‘‘sure, fiable et précis’’ vole-t-elle en éclats ?

« L’obligation de rigueur

Le journaliste a l’obligation de s’assurer que les faits qu’il rapporte sont :

(i)  Exacts. Toute information doit être vérifiée auprès de plus d’une source.

(ii) Complets. Toute information doit être mise dans son contexte afin d’en faciliter la compréhension.

(iii) Equilibrés. Toute personne mise en cause doit avoir eu l’occasion de donner sa version. »

*******************************************

Hors-texte

Nous estimons qu’une section de la presse s’est trompée concernant les propos tenus par Pravind Jugnauth lors de la régionale au No 8 (Quartier Militaire/ Moka) pour écrire notre article. Toutefois, dimanche matin, nous avons écouté l’intervention de Florise sur Wazaa FM, qui y était présente à cette occasion. Elle a démenti les propos rapportés par la presse. En outre, elle a affirmé que le Premier ministre avait déclaré qu’il faut laisser faire une enquête avant de pouvoir tirer un jugement sur Yogida Sawmynaden. Et non pas qu’il avait fait une enquête comme l’affirme l’ensemble de la presse.

Posted by on Dec 21 2020. Filed under Actualités, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.