Rassemblement politique déguisé en citoyenne…Quand le Week-End prend des activistes politiques pour des Rosa Parks



L’expertise de l’hebdomadaire Week-End est de faire de la démagogie consciencieusement tous les dimanches.

Ainsi, Week-End évoquait dans son édition de dimanche dernier des femmes citoyennes, des voix qui s’expriment, des voix féminines qui s’engagent. Nous n’avons rien contre des Rosa Parks dans notre société mais Week-End sait pertinemment que ceux qui ont manifesté régulièrement devant la cour intermédiaire ces derniers temps sont tous des activistes politiques. Voici ce que rapporte l’hebdomadaire en question : « Dominique Veerasamy, Keshwanee Bundhoo et Christiane Calice: trois voix fortes de citoyennes exaspérées Elles ne sont pas députées, conseillères municipales, ni grandes intellectuelles bien sapées et friandes de talk-show pour un récit utopique sur comment refaire le monde. Elles ne sont que trois femmes…»

La plus connue dans les trois que cite Weekend est Christianne Calice. Un agent politique connu et fidèle de Rama Valayden au No.19.

On se souvient d’elle à l’époque où existait encore le Mouvement Republicain et on se demande pourquoi entre 2000 à 2005, jamais Week-End n’a voulu faire un portrait d’elle lorsqu’elle militait aux côtés de Rama Valayden sur plusieurs dossiers. Week-End est prêt aujourd’hui à béatifier et canoniser Rama Valayden, Rishi Bhadain et Sanjeev Teeluckdharry, des personnes qui ont dans le passé furent vilipendés par la même publication pour avoir résisté et combattu le parti préféré de certains éditorialistes, le MMM !

Il est clair que les deux dames en question aussi sont des agents anti-gouvernementaux.

Selon nos sources, Keshwanee Bundhoo a un penchant pour le Parti Travailliste. Elle n’avait aucune raison d’être devant la cour intermédiaire cette semaine mais la fait purement d’une motivation politique. Idem pour Dominique Veerasamy, qui a eu gout de manifester depuis la Private Prosecution fiasco de Bruneau Laurette en cour de district de Mahebourg.

Oublions un peu les femmes, les Ivan Bibi, Didier Picon et autres sont tous des politiciens dont Ivor Tan Yan.

La flagornerie alimente Week-End. Pourtant, eux qui s’affichent indépendants auraient dû avoir comme la première qualité de tout journaliste, son indépendance d’esprit puis son sens critique, son éthique, son professionnalisme et sa quête incessante de la vérité dans sa description des événements, dans ses entrevues, dans son évaluation des politiques gouvernementales, etc.

C’est un fait que Week-End hait le MSM, sauf entre 2000 à 2005 mais cette démagogie dure trop. Est-ce à cause de cette démagogie que le groupe demande à plusieurs journalistes et employés de prendre une retraite anticipée ? Attention à ce que les Rosa Parks viennent manifester à la rue Saint Georges. Cessez cette démagogie puante.

Makoumba Kotoba

Posted by on Jan 19 2021. Filed under Featured, Opinion. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.