Enough is enough…L’incompétence de la police a failli détruire la carrière de Stellio Antonio



Croyant avoir gagner la loterie semble être un péché pour certains policiers et heureusement que la justice a rétabli l’honneur et la réputation de Stellio Antonio.

Homme de proximité et de relations publiques, Stellio Antonio était dans l’équipe débutante de Lottotech. Sauf qu’une mauvaise enquête policière, fait avec une médiocrité incroyable a failli détruire la carrière de Stellio Antonio, qui sera arrêté et détenu et humilier et dont la justice après 7 ans a reconnu que le patron de l’Est Presse n’y était pour rien.

Décembre 2013 restera une période malheureusement inoubliable pour Stellio Antonio. Journaliste de carrière et excellent dans le domaine de communication mais des talents qui seront mis à rude épreuve après la bavure de la police. Stellio Antonio travaillait dans la communication pour le groupe de Lottotech. Un jour arriva une personne, Teemal Gokhool qui avait cru gagner au Loto. Stellion Antonio voulut l’aider car il avait perdu son ticket pour un jackpot de Rs 28 millions.

Antonio lui conseilla de rapporter à la police la perte de son ticket. Toutefois un officier affecté auparavant à la Police des Jeux, sévèrement décrié du temps où Stellio Antonio avait la charge de Turf Magazine, y trouva là un moyen de régler leurs compter avec ce dernier. La fameuse CID de Curepipe polie opte pour un complot entre Antonio et Gokhool pour toucher illégalement la cagnotte. Une aberration mise à mal lorsque le vrai gagnant viendra récupérer son gain.

Dans cette affaire, on remarque la vendetta d’un haut grade de la police contre Stellio Antonio. Ce dernier qui travaillait dans un magazine hippique avait dénoncé dans ses colonnes les agissements du haut gradé en question quand ce dernier était posté à la Brigade des Jeux. En interrogeant Gokhool, le haut gradé a tout fait pour qu’il y a une accusation contre les deux hommes, qui seront d’ailleurs arrêté et détenu et sali dans toute la presse et dans leur entourage.

Dans son jugement, le Deputy Master and Registrar, Raj Seebaluck qui avait présidé l’affaire juste avant d’etre promu de magistrat a Deputy Master and Registrar, ne manque pas de décrier cette enquête policière, indigne de ce nom. « It is clear that the enquiry was not fairly conducted », a t-il insisté en soulignant aussi que les policiers qui ont témoigné dans cette affaire ont tous étaient évasifs et difficile à croire. La police n’a pu démontrer qu’il y avait complot entre les deux hommes

Dans une déclaration a la presse, Stellio Antonio affirme qu’il était toujours optimiste mais que cette affaire lui a causé beaucoup de mal.

« Je savais que c’était un cas gagné d’avance. Les manœuvres de certains policiers ne peuvent pas triompher sur la vérité. A-t-il déclaré en soulignant le soutien incontestable de son épouse et de ses filles dans cette épreuve.

Fervent croyant, il semble que les prières de Stellio Antonio pour que la justice divine sauve son honneur a été exaucé !

Posted by on Jan 23 2021. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Sci-Tech. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.