L’ICAC recadre Rama Valayden : « Le contenu de votre lettre est irrationnel, sans fondement et exagéré »



L’Independent Commission Against Corruption (Icac) a donné la réplique à Rama Valayden. Dans une lettre adressée à l’avocat le 25 janvier, la commission anticorruption explique que le contenu de la lettre de Rama Valayden, datant du 5 janvier et concernant l’affaire Kistnen, est irrationnel, sans fondement et exagéré.

L’ICAC a fait ressortir que ses enquêtes sont effectuées de manière structurée et systématique. La commission ajoute que la plainte de Shakuntala Kistnen date d’un mois et que l’ICAC ne peut enregistrer la déposition du suspect sans avoir vérifié les informations reçues et recueilli les preuves.

Dans la foulée, le Réduit Triangle a demandé à l’avocat de ne pas s’ingérer dans son enquête en lui mettant la pression pour recueillir la version du ministre Yogida Sawmynaden. L’ICAC dit prendre note de la déclaration de Rama Valayden à l’effet que le ministre du Commerce est traité de manière privilégiée.

Le Directeur des Poursuites Publiques (DPP) a institué une enquête judiciaire pour faire la lumière sur la mort de Soopramanien Kistnen. Des zones d’ombre subsistent après le décès de cet activiste du Mouvement Socialiste Militant. Le corps de cet homme de 52 ans a été retrouvé calciné dans un champ de cannes à Moka, en octobre dernier.

Pour rappel, Me. Rama Valayden avait écrit une lettre à l’ICAC datant du 5 janvier où il avait fait part que l’organisme avait failli à sa tâche de lutter contre la corruption en ne convoquant pas Yogida Sawmynaden dans l’affaire d’emploi fictif de la veuve Kistnen.

Posted by on Feb 5 2021. Filed under Faits Divers. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.