Bayern Munich : ça se complique pour Bouna Sarr…



Transféré l’été dernier au Bayern Munich, Bouna Sarr peine à se faire une place dans le club bavarois. Les choses se compliquent pour lui tandis qu’en Allemagne, on s’interroge.

L’été dernier, à la surprise générale, Bouna Sarr était transféré de l’Olympique de Marseille au Bayern Munich. Depuis, l’allier droit, repositionné latéral sous Rudi Garcia puis sous André Villas-Boas, a bien eu du mal à se faire au niveau bavarois, sans réelle surprise. Cette saison, il n’a joué que dix rencontres, dont huit titularisations et seulement quatre apparitions en Bundesliga (cependant à chaque fois en tant que titulaire).

Contre Bielefeld, Hansi Flick, le coach du Bayern, a décidé de mettre au repos quelques éléments, dont Joshua Kimmich et Benjamin Pavard, et a donc titularisé l’ancien Messin. L’Arminia a créé la surprise puisqu’après avoir mené quasiment tout le match, ils ont réussi à remporter un joli point, sur un score fleuve (3-3). Pour la première fois depuis le 7 novembre dernier, il débutait donc une rencontre du championnat allemand et cela a été loin d’être facile.

On s’interroge sur ce transfert

Sur le premier et le troisième but, il n’a pas vraiment fait bonne figure relate Kicker ce jeudi matin. Il « a révélé des déficits majeurs dans le jeu de position et s’est laissé dépasser », écrit le média allemand ajoutant que son remplacement, à l’heure de jeu, par Joshua Kimmich, a permis au Bayern Munich de sauver ce qui pouvait l’être et donc d’arracher un point bien mérité au terme d’une rencontre où il a couru longtemps après le score.

« Pour le moment, on peut dire que Sarr ne représente pas le niveau du Bayern », écrit le journal allemand, détaillant la moyenne de ses notes (en championnat : 4,38, en Coupe : 4,75, en Ligue des Champions : 4,75, sachant que la meilleure note est 1 et la pire est 6). Dans la suite de son article, Kicker s’interroge sur les raisons de ce transfert (estimé à 10 M€) et sur la longueur du contrat du joueur (4 années). Mais, en même temps, cela laisse le temps à Bouna Sarr de montrer ce qu’il vaut. Et, en France, on le sait, c’est beaucoup plus.

Posted by on Feb 18 2021. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.