A Vacoas mercredi,Pravind Jugnauth enfonce l’Opposition et leur alliance « alliance, lion, kok, requin, scorpion ek corbeau »



« Bodha… fine met enn cadenas ar li. Li vinn enn veritable esclave ar Berenger »

Visiblement très en verve, le leader du MSM n’est pas passé par quatre chemins pour descendre en flambe une opposition en plein désarroi. Pravind Jugnauth a parlé de la mort de l’alliance Lion-Requin-Coq-Scorpion-Corbeau. Ce congrès a été diffusé en live par tous les supports médiatiques et la MBC. Ses détracteurs en ont pris pour leurs grades. Nando Bodha s’est vu attribué le titre de « l’esclave de Bérenger ». Ce dernier a été « salué pour son exploit en réussissant à démolir l’opposition. Tandis qu’Arvind Boolell s’est fait féliciter pour avoir eu au moins la dignité de démissionner. Profitant d’une audience acquise à sa cause, le leader du MSM a aussi annoncé que les vaccins anti-covid seraient bientôt disponibles au public. Sur un air humoristique, le Premier ministre est revenu sur certaines rumeurs, notamment « Zot ti dir ki mo tifi ti pou marye, ler gete, Arvin Boolell ki al marye ». C’est dans une ambiance de tonnerre que s’est déroulé le rassemblement présidé de main de maitre par le PPS Gilbert Bablee. Un projecteur a dû être installé dans la cour afin que les partisans qui s’y trouvent peuvent également suivre le discours du leader du MSM, le PPS Kenny Dhunoo, le député Ashley Ittoo et Alex Lisis, président du régional numéro 16.

Le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, a fait salle comble à la municipalité de Vacoas-Phoenix, ce mercredi 3 mars. Il n’a pas manqué de régler son compte au démissionnaire de son parti et de son gouvernement, Nando Bodha. Ce dernier est devenu selon lui l’esclave de Paul Bérenger en allant dans l’Opposition comme un « microb gastro ». « Si je suis inaccessible comment a-t-il eu une ticket en 2019 pour venir lui aussi dire maintenant que les élections ont été truquées », s’est insurgé le chef du gouevrnement.

Il a affirmé qu’il a toujours fait confiance à Nando Bodha et l’a toujours soutenu. Mais aujourd’hui « c’est de la trahison ». Le leader du MSM se désole que ce dernier soit « devenu la marionnette de Paul Bérenger ». Pravind Jugnauth est persuadé que le leader des mauves a promis le poste de Premier ministre à Nando Bodha.  « Berenger comme d’habitude rod enn marionnette, zordi Berenger ine met enn cadenas ar li. Li vinn enn veritable esclave ar Berenger. Li kuma dir enn microbe ki fer gagn gastro, zot pe gagn diarrhée », a-t-il ajouté.

Pravind Jugnauth a débuté son allocution en remerciant les soldats du numéro 16. « Bann partisans fine repone positivement en grand nombre pou donne en message à Nando Bodha. Kan mone rentré mone guette la foule mo remarke bann camarade de longue date avec nou. Mo bizin dire surtout enn grand merci à zot tout ki la en haut ek dans la cour ki pe soutenir nou dans moment dure », avance-t-il.

Le chef du gouvernement a raconté comment dans le passé Paul Bérenger lui avait demandé de « step down » comme leader du MSM pour céder la place à Ashok Jugnauth. Pravind Jugnauth a rétorqué que c’est la même promesse que Paul Bérenger avait faite à Ashok Jugnauth et à Madan Dulloo. Il vient de faire cette promesse à Nando Bodha, a-t-il souligné. « Get sinema ki pe deroule dan lopozision », a lancé Pravind Jugnauth.

Il avance également que l’opposition ne respecte pas les institutions. « Zot pas hésité pou jette la boue ziska lors zot bann propre partisans ki fine travay dans lékol. Zot fine rassemblé ensemble pou fer enn alliance, lion, kok, requin, scorpion ek corbeau ki fine vine ensemble. Enn sel zaffaire fine unir zot, c’est la haine contre Pravind Jugnauth. Zot programme c’est bourre li dehors (BLD). Mo demande excuse pou utilise ça bann mot là », ajoute-t-il.  Tout en rappelant que le Chef de l’Église Catholique, le cardinal Piat a fustigé l’utilisation de ce slogan par les manifestants.

Concernant les turbulences au sein de l’opposition, le chef du gouvernement a dit : « Que c’est le commencement de la fin de l’Opposition, Ils disent BLD. Ala zot bld Arvin Boolell. Aster pé rod enn leader lopozision avek tors ». Sur cela, il a soutenu : « Omwin Arvin Boolell inn ena dinite demisione ». Pravind Jugnauth a tiré à boulets rouges contre le leader du MMM, Paul Bérenger, affirmant que la plupart des stratégies que ce dernier a adoptées en politique n’ont pas été fiables. Selon lui, le patron des mauves n’a aucune notion de sincérité.

« Li enn politicien ki pou alle fini vilain. Kan li trouvé ki pas pé mordé. Paul fine couillone Nando ek en carotte. Vini mo fer toi vine Premier ministre. Pas oublié Madan Dulloo, après chacha Ashok. Bérenger li même chef et kan nou perdi election 2005 li vine dire moi bizin step down as PM et met Ashok dans mo place. Ek ki mo encore jeune mo capav vine Speaker. Mo dire li ahbon ou pou decide ki sanela pou leader dans mo parti. Zordi li pe rode leader de l’opposition », lance-t-il.

Commentant l’affaire St Louis, Pravind Jugnauth a dénoncé le silence de Paul Bérenger sur les cabinet papers retrouvés chez Swaley Kasenally. Le leader du MSM a aussi vertement critiqué Bruneau Laurette tout en critiquant une opposition qui pratique la violence.

Sur un air humoristique, le Premier ministre est revenu sur certaines rumeurs, notamment « Zot ti dir ki mo tifi ti pou marye, ler gete, Arvin Boolell ki al marye ». Pravind Jugnauth a aussi assuré l’assistance que son gouvernement tiendra jusqu’à la fin de son mandat. D’ailleurs, il a également annoncé que vers la fin de 2023, l’île Maurice se transformera sous son leadership.

Une vidéo surprise où Paul Bérenger qualifie « Bodha de bluffer » a été diffusée.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Les autres interventions

Ashley Ittoo : « L’opposition parle de Locomotive, de wagon, au MSM, nous mettons les satellites en orbite »

Ashley Ittoo en regardant la foule présente à la Mairie de Vacoas : « Je peux dire que le MSM est plus fort. » Le député rappelle qu’en 2019, lors de la campagne électorale, le message a été « de remettre l’équipe de Pravind Jugnauth pour construire un île Maurice moderne. »

Mais, il dénonce que soudainement, Nando Bodha n’a pas trouvé bon de suivre la culture du MSM. Aux détracteurs, Ashley Ittoo regrette que Nando Bodha s’est joint à l’opposition qui le critiquait dans un passé récent. Avant d’ajouter que « nous, comme jeunes, avons uniquement envie de démontrer que le peuple a eu raison de voter pour nous pour former le gouvernement en 2019. » Pour lui, « l’opposition parle de Locomotive, de wagon, mais au MSM, nous mettons les satellites en orbite. »

Aux personnes qui sont déçus du départ de Nando Bodha, il lance « pas bizin ou gagn traka. Pa bizin rat l’adversaire. L’adversaire se ki nou bizin combat covid. ». L’objectif, souligne-t-il, est 2024. « Il faut qu’on a une île Maurice avant-gardiste. »

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Kenny Dhunnoo à Nando Bodha : « kuma Paul met ladoo devant toi to aller… »

Kenny Dhunnoo, PPS de la région a été le suivant à prendre la parole lors du congrès du MSM à Vacoas. Ce dernier n’a pas mâché ses mots à l’encotre de ses adversaires. « Nou noune vini pou travay, ou kapav marser depi lundi ziska samedi, nou nou bizin travay pou redresse lekonomi, » ajoute-t-il.

Il n’a pas épargné Nando Bodha au sujet de sa démission. « To blier ki to fer, mo ti ena boku respect pou li, mais zordi li aler ek li impardonnable. Kuma Paul met ladoo devant toi to aler. Tou sa temps la to pas kozer, zordi ki to pou vine kozer, » avance-t-il.

Kenny Dhunnoo dit être fier du leader du MSM, Pravind Jugnauth. « Zordi nou fier nou ena enn premier ministre responsable a la tête sa pays la, banne lezot pe met desordre mais zot pou fini kuma Wakashio sa. Mo tenir a remercier tou soldat MSM ki la zordi. Pravind Jugnauth finn élu démocratiquement ek li kapav fer nous konfians, » dit-il

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Alex Lisis : « À chaque fois MSM au pouvoir, le pays konne gros développement »

Alex Lisis, président du régional numéro 16 du MSM, a tiré à boulets rouges sur Nando Bodha. Il déplore la démission de l’ancien ministre MSM. « Linn sové envers so bann responsabilité. Le 1er janvier li telephone mwa ek li dir moi vinn get li, jamais kan ministre ou député pe recevoir jamais mo aler. Le 4 janvier mo joine ar li li donne moi enn lamain ek figir bien pas bon. Mo pou tenir a dir mo pas en vender moi », avance-t-il.

L’ancien militant du MMM ajoute qu’à chaque fois le MSM est au pouvoir, il y toujours de gros progrès. « Nune diboute lors nou lipied, nu pou dibouter pou donne coup de main avec nou premier ministre, mo souhaite li enn longue vie politique, le MSM ki enn parti ki kan li dans pouvoir li change sa pays-la. »

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Gilbert Bablee : « Nou fer terrain synthétique pour ki bann jeunes kapave fer sport et non pou fume synthétique… »

Lors du congrès du MSM à Vacoas-Phoenix, le PPS Gilbert Bablee a axé son discours sur le combat du gouvernement contre la drogue. « Nou fer terrain synthétique pour ki bann jeunes kapave fer sport et pas tombe dans le fléau de la drogue ou soit prend synthétique pou fumé, » lance-t-il. Il a ajouté que Pravind Jugnauth travaille de concert avec les différentes unités de la police « pou kasse léreins bann trafiquants… »

Le député a également mis l’emphase sur les différents projets infrastructures dans la circonscription de Vacoas-Phoenix. « Juste guette ça fly-over ki pe fer dans Phoenix là pou débloke enn situation ki date dépi très longtemps. Le Premier ministre fine prend enn action très important », ajoute-t-il.

Posted by on Mar 4 2021. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.