Selon son dernier rapport en mars 2021…« Mauritius’ success is exemplary”, souligne les économistes de la Banque Mondiale



  • Gestion de la pandémie de la Covid-19 : « Maurice a fait un excellent travail à cet égard et peut servir d’exemple pour les autres pays »
  • « Maurice a atteint le statut tant attendu de « High-income Country » selon le système de classification de la Banque Mondiale »
  • L’éducation : A Maurice plus de 90% des enfants sont inscrits dans l’enseignement pré-primaire »

Contrairement aux prophètes de malheurs, oiseaux de mauvaises augures et critiques injustifiés de certains, la Banque Mondiale a publié un rapport très favorable pour Maurice par rapport aux nombreux pays africains, européens et autres. Plusieurs représentants du ‘World Bank’ pour Maurice et pour Seychelles, de la région et des économistes de cette grande institution internationale se sont basés sur plusieurs facteurs, tels les réformes dans le secteur de l’éducation, l’impact et les mesures prises pour combattre la pandémie de la Covid-19, les nombreuses initiatives des autorités mauriciennes pour relancer l’économie et améliorer et façonner la qualité de la vie des mauriciens plus particulièrement de ceux qui se trouvent au bas de l’échelle afin de publier un rapport très favorable en faveur de notre pays.

Sanjay Bijloll/Jimmy Jean-Louis

L’éditorialiste Erik von Uexkull, a mis l’emphase sur l’année difficile (2 020) à laquelle a fait face Maurice, bien que la pandémie est toujours avec nous. « Alors que le pays a pu éviter la crise, sanitaire aigue que la Covid-19 a provoqué à travers le monde, les nombreuses perturbations de l’économie et du bien-être de la population sont graves et ne disparaitront pas du jour au lendemain. Avec une récession à deux chiffres en 2 020 et le tourisme au point mort, le défi à relever est de relancer la croissance et la création d’emplois et de revenir plus fort et plus résilient qu’avant », soutient l’économiste qui a fait ressortir ceci : « One thing that encourages me about Mauritius is that this country is always looking forward. In this spirit, our newest edition of ‘World Bank in Mauritius’ looks past the crisis at hand, and into some of the critical areas underpinning a strong and inclusive recovery”.

Il a également mis l’accent sur le soutien du gouvernement à l’égard du succès des femmes dans le monde du travail et ce en se basant sur l’article d’Isis Gaddis (Senior Economist) et Maro Ranzani ( Poverty Economist) qui en se basant sur le ‘labor force data’ de la dernière décennie, ont souligné que Maurice a fait des progrès dans la réduction de ‘gender’ en matière de participation à la main-d’œuvre et d’égalité de rémunération. Cependant, Covid-19 a inversé une partie des progrès en repoussant les femmes de la population active, et il reste encore beaucoup à faire, en particulier pour les femmes peu scolarisées.

Selon Isis et Marco ont mené un projet dans le but d’écouter ces femmes pour mieux comprendre les obstacles qu’elles continuent à faire face. Parmi leurs recommandations, les économistes ont aussi fait des recommandations qui concernent, entre autres l’investissement des femmes pour leurs enfants, le congé parental et des nouvelles façons de penser eu égard aux normes culturelles et une répartition plus équitable de ‘unpaid house ans care work’ au sein de la famille.

L’éditorialiste Erik von Uexkull a, par ailleurs, mis l’accent sur le fait que son collègue Kathrin Plangemann (Lead Governance Expert), a situé l’importance d’un planning stratégique ainsi que des leçons tirées des succès et échecs dans cette discipline à travers le monde. L’un de ses points centraux a trait à la mise en place d’un système plus souple et efficace non seulement à moyen terme, mais qui pourra aussi aider les différents gouvernements à répondre efficacement à des défis imprévus comme la pandémie de la Covid-19 et à assurer une reprise solide.

« Looking even further ahead, perhaps the most critical factor for Mauritius continued development success are the very foundations for learning and personal success instilled today in young children. The World Bank has been a partner for education reform in Mauritius for many years, and Lianqin Wang (Lead Education Specialist), Alisa Curimjee (Consultant) and Jee-Peng Tan reflect on what it would take to get everyone off to the right start. Putting more emphasis on the critical early years from 0-5 by providing well-funded early childcare services with the right stimulation could be a win-win that enables more women to work while making sure that all children enter primary school with the right foundations for success”, a-t-il ajouté.

Poursuivant, l’éditorialiste du rapport sur la Banque Mondiale s’est appesanti sur le fait que c’est une ironie historique qu’au milieu de la récession de 2 020, Maurice a atteint le statut tant attendu de « High-income Country » selon le système de classification de la Banque Mondiale. « While this is based on 2019 pre-Covid data, and the 2 020 recession may well bring a drop back to Upper Middle-Income status, it should nevertheless be a moment for reflection on what Mauritians have accomplished through hard work, dedication, and spirit of collaboration. On a personal note, it is historical times like these that we will remember throughout our lives. For my family, this will always be a memory of gratefulness to have spent the storm of 2020 in the relative safety of Mauritius, and of the many acts of kindness we have experienced here!”, estime Erik von Uexkull, editorialist du rapport de la Banque Mondiale.

L’impact et conséquences de la pandémie de la Covid-19

Le rapport de la banque Mondiale explique aussi qu’à l’origine une crise sanitaire, la pandémie mondiale du COVID-19 est rapidement devenue un pire crise économique mondiale Les gouvernements du monde entier luttent pour faire face non seulement aux épidémies de virus, mais aussi à la récession, au chômage, faillites et augmentation de la pauvreté et des inégalités, pour ne citer que quelques-uns des défis.

La pression sur les finances publiques est plus forte qu’elle ne l’a jamais été, avec de fortes demandes du secteur public et privé et des citoyens. L’impact de la crise mondiale a situé l’importance de ‘sound governance arrangements’ afin de pouvoir traiter le choc interne ou externe. Dans ce pandémonium, la planification stratégique est le gouvernement boussole doit faire de meilleurs choix, hiérarchiser, recalibrer les objectifs et concevoir de nouvelles politiques et plans pour faire face aux nouveaux défis.

Analysant l’impact de la pandémie de la Covid-19, le rapport de la Banque Mondiale souligne également que cela a aidé à rehausser le niveau de résilience eu égard aux shocks.

Toutefois, le rapport souligne que: « Mauritius has a great opportunity to capitalize on global experiences and avoid the pitfalls that other countries have fallen into, using some of the innovations and lessons learned and embracing strategic planning to enhance recovery and resilience in the short term and spur economic development in the long-term”, souligne l’économiste de la Banque Mondiale.

Le rapport de la Banque Mondiale précise aussi qu’au fur et à mesure que la maladie s’est propagée, ses impacts ont été très différents selon la force des systèmes de santé et la rapidité avec laquelle le gouvernement a agi. Pour la ‘World Bank’, « Maurice a fait un excellent travail à cet égard et peut servir d’exemple pour les autres pays ».

L’éducation à Maurice

Par ailleurs, le rapport met l’accent sur l’éducation à Maurice et ailleurs. A ce sujet, la Banque Mondiale souligne qu’à Maurice pus de 90% des enfants sont inscrits dans l’enseignement pré-primaire et ajoute que les enfants sont mieux traités dès le début, non seulement par l’éducation pré-primaire (qui la réforme NYCBE couvre) mais aussi à travers une prise en charge adéquate des enfants en dessous de l’âge de trois. Alors qu’il existe plus de 850 écoles maternelles (pour les enfants âgés de 3 à 5 ans), les garderies, les centres (CDCC ou crèches, pour les enfants de moins de 3 ans) ne sont pas plus de 400.

Une majorité des écoles pré-primaires et les CDCC appartiennent à des intérêts privés et facturent généralement des frais. Familles avec enfants qui ne sont pas inscrits dans les CDCC dépendent principalement des services de garde fournis à domicile par un parent, un grand-parent, ou nounou. « Mauritius’ effort to narrow the gap between high- and low-performing schools and educators can benefit from the international examples. To succeed, it might also grant schools greater autonomy to customize bottom-up initiatives to improve performance while strengthening their accountability to meet performance standards such as those specified in the newly launched Quality Assurance Framework”, souligne l’économiste.

Early Digital Programme

Cependant, il a expliqué que les ‘school rectors’ auront besoin d’une aide importante, non seulement pour concevoir des innovations adaptées aux besoins de leurs écoles, mais aussi pour aider au financement et à la mise en œuvre des innovations. De nombreuses étapes sont impliquées, y compris l‘’initial supervision de l’‘initial self-evaluation ; mapping out steps for improvement ; monitoring and evaluation implementation. ; and modifying the plan in light of experienec and progress’. L’intégration et l’harmonisation du soutien aux écoles sont essentielles pour fournir un accompagnement qui ne submerge pas, mais, au contraire, renforce la capacité de chaque école à apporter un changement résolu.

Pour une ‘longer-term strategy’, Maurice pourrait s’appuyer sur les efforts existants pour ‘eleverage the power of digital learning’ (par exemple, l’‘Early Digital Learning Programme’ qui cible actuellement les enfants du primaire dans les premières années), et considérer les options de l’additional e-learning options’ pour améliorer l’enseignement. et l’apprentissage en classe tout au long de l’éducation de base.

De nombreuses initiatives de ce type sont utilisées dans le monde pour enrichir les ressources pédagogiques mises à la disposition des enseignants ; intégrer une évaluation formative dynamique dans chaque leçon comme une question de routine; et pour faciliter un apprentissage personnalisé en fonction de l’intérêt des élèves et du style d’apprentissage afin de renforcer la motivation et l’engagement des élèves.

Modèle d’apprentissage

En expérimentant ces possibilités dans l’enseignement et l’apprentissage basés sur la technologie, et en évaluant leurs impacts sur les résultats de l’éducation, Maurice peut découvrir les conditions de la réussite et investir en conséquence, en particulier dans les domaines prometteurs basés sur l’expérience internationale, notamment: Former les enseignants à la technologie la pédagogie; Approfondir l’expertise technique pour évaluer et mettre en œuvre des options adaptées au contexte mauricien; Rénovation des écoles avec l’équipement ou les installations appropriés; Veiller à ce que les enfants issus de familles à faible revenu aient accès à des ordinateurs et à Internet afin de participer efficacement; Et développer des programmes en ligne efficaces pour améliorer l’enseignement et l’apprentissage ainsi que pour renforcer la résilience des systèmes dans la prestation de services pendant les chocs.

De cette manière, Maurice peut s’orienter méthodiquement pour se positionner pour une transition réussie et percutante vers un modèle d’apprentissage mixte adapté aux besoins, un modèle qui profite à tous les enfants, quelle que soit la situation familiale

L’importance de la mise en place de l’‘Economic Research and Planning Bureau”

D’autre part, l’économiste a fait ressortir que le ministre des Finances et du Développement économique, Renganaden Padayachy, est en voie d’établir un « Economic Research and Planning Bureau». « A credible short-, medium- and long-term strategy can provide a clear sense of direction and prioritization of strategic reforms and budget allocation needs to achieve main goals. Integrated with the core budgeting, public investment and performance management systems, it can help achieve core national outcomes while preserving fiscal sustainability. Fortunately, Mauritius can now benefit from global lessons learned and apply them to its benefit when building its planning system”, souligne-t-il.

Avenir pour nos enfants

Finalement le rapport explique que selon les datas, données et chiffres, réalisées par les économistes de la Banque Mondiale, le ‘GNI per capita pour 2 019 est USD 12 740, soit une augmentation de 3,5% par rapport à 2 018. Le seuil de revenu élevé ajusté annuellement est de 12 535 $ US.

Il est aussi important de noter que cette classification est effectuée sur les données de 2 019 et ne reflète donc pas encore l’impact économique du COVID-19. Il est possible que la forte récession cette année due au COVID-19 permettra à Maurice à revenir temporairement au niveau de revenu moyen supérieur lorsque les données 2 020 seront prises en compte lors de la mise à jour de l’année prochaine. Mais dans une perspective à plus long terme, atteindre un niveau de revenu élevé est une grande réussite qui reflète les efforts et le dévouement de générations de Mauriciens pour bâtir un avenir meilleur pour leurs enfants.

Pour certains économistes de la Banque Mondiale, le succès de Maurice est exemplaire à plusieurs niveaux. « Mauritius’ success is exemplary, and I look forward to continuing to support Mauritius in its growth to the benefit of the entire population. And I am particularly eager to see how we can work together to support women and young people to ensure that they succeed in education, the labor market, and life”, souligne l’un d’eux.

Il convient de souligner que la Banque Mondiale classifie les économies du monde en quatre groupes de revenus – élevé, moyen-supérieur, moyen-inférieur et faible. La classification est mise à jour chaque année le 1er juillet sur la base du ‘national account infomation’ de l’année précédente. En utilisant les données fournies par Statistics Mauritius pour 2 019, la Banque mondiale a reclassé Maurice de pays à revenu moyen supérieur à pays à revenu élevé pour la première fois le 1er juillet 2 020. Ainsi, Maurice s’est joint aux Seychelles en tant que le deuxième ‘high-income economy’ en Afrique.

Posted by on Mar 4 2021. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.