Sensation en coupe de France…CANET COULE L’OM !



Passage de témoin par la petite porte pour Nasser Larguet : dimanche soir, l’entraîneur intérimaire a vu son aventure sur le banc de l’OM se boucler par une élimination dès les seizièmes de finale de la Coupe de la France sur la pelouse du valeureux Canet-en-Roussillon, pensionnaire de National 2 (2-1). Aussi incroyable que mérité.
Canet RFC 2-1 Olympique de Marseille
Buts : Posteraro (21e) et Bai (71e) pour le Canet-en-Roussillon // Milik (38e) pour l’OM.

David contre Goliath. Goliath qui rend les armes au bout de 21 minutes. Incroyable, mais vrai : tel est le scénario de ce seizième de finale de Coupe de France joué dimanche soir au stade Gilbert-Brutus de Perpignan, où le Canet-en-Roussillon (National 2) s’est payé le luxe de faire sauter l’OM (2-1). Le héros du jour ? Jérémy Posteraro, dont c’était l’anniversaire et qui s’est offert pour l’occasion un combo coup franc somptueux-passe décisive. Une chose est sûre : Jorge Sampaoli a du pain sur la planche.
Juninho Posteraro
Les amateurs rentrent de la meilleure des manières dans leur partie, avec de l’intensité dans les duels et du pressing haut. Marseille se doit d’être patient et de poser le jeu. Passer par les ailes pour centrer est d’abord la technique commune aux deux équipes, mais les ballons sans précision ne trouvent pas leurs cibles. Milik est le premier à innover avec une frappe trop enlevée à l’entrée de la surface (17e). Les locaux continuent leur marche en avant et ont décidément laissé les divisions d’écart au vestiaire. Un coup franc à 25 mètres concrétise leurs bonnes intentions. Posteraro, sans complexe, se transforme en Juninho et envoie une frappe croisée flottante dans la lucarne de Pelé (1-0, 21e). Le break n’est pas loin lorsqu’un centre en finesse de Bai est prêt à être repris au second poteau, mais la barre sauve cette fois-ci Pelé. Marseille commence alors à balancer de longs ballons dans tous les sens : sans succès. Son jeu à plat du début de partie va porter ses fruits sur une contre-attaque éclair conclue par Milik, après un service cinq étoiles de Germain (1-1, 38e). Un but qui met la tête dans le seau aux Catalans, qui passent de torero à taureau avant la pause. À noter une faute flagrante dans la surface sur Payet non sifflée.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
L’orage est passé sur la Canebière, et le deuxième acte peut commencer sous la pluie. Tout juste entré en jeu, Khaoui traîne déjà dans la surface canétoise. Qu’à cela ne tienne, le CRFC retrouve son énergie à l’heure de jeu. Les joueurs de Ligue 1 se mettent à attendre et peuvent se reposer sur le manque de justesse dans les derniers mètres de leurs adversaires. Du gâchis d’occasion qui devient même contagieux. Mais les Catalans ont mieux appris leurs leçons que les Marseillais. La passe dans l’intervalle de Posteraro pour Bai est magique, Canet peut se mettre à rêver (2-1, 71e). Même scénario qu’en première période, Milik est bien placé pour égaliser, mais ce ne sera pas pour cette fois-ci (73e). Álvaro sauve les siens du chaos en revenant sur Pioton seul en face à face avec Pelé (74e). Les minutes défilent, et les Marseillais, statiques, ne semblent pas vouloir trouver des solutions et tournent autour du verrou canétois. Les entrées de Benedetto et Perrin n’y changeront rien, les vice-champions de France quittent honteusement la doyenne des compétitions.


Canet RFC (4-2-3-1) : Graves – Martin, Mbimba, Diarra, Ba – Lybohy, Posteraro – Gasparotto (Ouadoudi, 61e), Vercruysse (Vie, 80e), Bai – Pioton (Kone, 80e). Entraîneur : Farid Fouzari.

Olympique de Marseille (4-4-2) : Pelé – Lirola (Sakai, 46e), Álvaro, Ćaleta-Car (Perrin, 85e), Nagatomo – Ntcham (Khaoui, 46e), Kamara, Gueye, Payet (Benedetto, 81e) – Germain (Henrique, 68e), Milik. Entraîneur : Nasser Larguet.

Posted by on Mar 8 2021. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.