Incroyable ! Le PSG se fait déplumer par Nantes



PSG 1-2 Nantes

Buts : Draxler (41e) pour Paris // Kolo Muani (58e) et Simon (71e) pour Nantes

Alors qu’il aurait pu s’emparer du trône de la Ligue 1 en cas de succès, le Paris Saint-Germain s’est incliné face au FC Nantes (1-2) au Parc des Princes. Après une seconde période indigeste, durant laquelle le champion en titre s’est fait renverser malgré son ouverture du score avant la pause.

Dans une course pour le titre, jouer en dernier permet de connaître le résultat des concurrents à l’avance. En l’occurrence, le Paris Saint-Germain a débarqué sur la pelouse du Parc des Princes en sachant qu’une victoire lui permettrait de choper la première place de Ligue 1 avec les matchs nuls de Lille à Monaco (0-0) et de Lyon à Reims (1-1). Sauf que jouer en dernier ajoute, inévitablement, une pression supplémentaire. Et visiblement, les hommes de Mauricio Pochettino ne l’ont pas supportée puisqu’ils se sont inclinés dans leur antre face au FC Nantes (1-2) pour la première fois depuis 2002.

Allô, la VAR ?

Très peu utilisé depuis l’arrivée de Mauricio Pochettino, Rafinha a pourtant vu le technicien argentin lui offrir une titularisation au poste de numéro 10 derrière Kylian Mbappé, permettant ainsi à Marco Verratti de reculer d’un cran. Une tactique qui permet aux Parisiens de confisquer un cuir qui vagabonde de gauche à droite, au gré du Brésilien et de l’Italien. Problème, la défense à cinq des Nantais empêche les potes de Kylian Mbappé d’entrer dans la surface. Résultat, Ángel Di María et Rafinha s’essayent de loin. Mais Alban Lafont est à la parade (11e et 40e). En face, les hommes d’Antoine Kombouaré font le dos rond dans un premier temps. Avant que Kolo Muani ne profite d’une erreur de Marquinhos pour pénétrer dans la surface, et pour s’écrouler au contact de Presnel Kimpembe. Penalty ? Oui, pour les joueurs et les téléspectateurs. Non, pour l’arbitre et la VAR. Un non qu’opposera dans la foulée Keylor Navas, sur une frappe à bout portant de Ludovic Blas (30e). Et comme souvent dans ce genre de rencontres, Nantes finit par payer cette occasion manquée juste avant la pause : Julian Draxler profite d’une passe contrée de Di María pour tromper Alban Lafont, jusque-là infranchissable (1-0, 41e).

Qu’est-ce qui est jaune et qui attend ?

La seconde période débute comme la première, avec le cuir dans les pieds des Parisiens. À la différence près que les hommes de Mauricio Pochettino n’arrivent plus, mais alors plus du tout à mettre en danger Alban Lafont. Et ce, malgré l’entrée en jeu de Mauro Icardi. En face, Nantes patiente en attendant l’erreur adverse. Boulette qui viendra de Kylian Mbappé, dont la passe dans l’axe est interceptée par Kolo Muani qui se joue de Marquinhos dans la foulée avant d’envoyer une praline sous la barre de Keylor Navas (1-1, 58e). De quoi réveiller les Parisiens ? Pas tout à fait. Bien au contraire, même, puisque ce sont les Canaris qui doublent la marque sur un long dégagement permettant à Kolo Muani de prendre de vitesse la défense parisienne et de servir Moses Simon sur un plateau (1-2, 71e). K-O, les Parisiens ne vont jamais s’en remettre malgré un siège du camp nantais dans les dernières minutes. Pif, trois points envolés dans la course au titre. Ou trois point récupérés, dans celle du maintien.

Posted by on Mar 15 2021. Filed under Featured, Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.