Opinion…Examens du Cambridge pendant le confinement national: entre confusion et angoisse



Lorsque le Premier Ministre a annoncé le confinement national le mercredi 10 mars, nombreux ont spéculé que les examens seront renvoyés, mais contre toute attente, le ministère de l’Éducation a décidé de procéder selon le calendrier de Cambridge. Ainsi, ce lundi 22 mars a marqué le début des examens du School Certificate et du Higher School Certificate à travers le pays. Sept centres d’examens ont été aménages à Maurice et un huitième à Rodrigues pour accueillir les élèves qui participent à leurs examens de Food and Nutrition planning au O level et d’Art and Design au A level.

Dès leur arrivée à leurs écoles respectives, le personnel a fait une prise de température sur chaque élève et s’est assure que les candidats respectent les règles de distanciation sociale. Le Mauritius Examination Syndicate (MES) a donné des instructions claires au personnel et aux candidats pour que les examens se passent sans problèmes. Ces instructions inclurent l’usage des gels désinfectant, le port de masque dans les salles d’examens ainsi que dans les locaux des écoles. Or, les élèves sont interdits de retirer leurs masques à aucun moment et ils ne doivent pas interagir avec d’autres candidats à moins d’un mètre d’eux.

Plusieurs parents ont fait le déplacement avec leurs enfants pour s’assurer que ces derniers arrivent dans les établissements sains et saufs. Confusion et angoisse peuvent être lues sur leurs visages. Un bon nombre d’entre eux pense toujours que les examens auraient dû être renvoyés. Quant aux candidats, les conditions dans lesquelles se tiennent ces épreuves ne pouvaient pas être plus stressantes. La peur d’être infecte et celle des examens en elle mêmes se relève démoralisantes pour plusieurs candidats.

Dans les salles d’examens, l’atmosphère est tendue. La disposition des tables et sièges ont été ajustés pour respecter la distanciation sociale. Un espace de 1m75 peut être constaté entre chaque candidat, soit environs douze élèves par salle d’examens.

Les surveillants ont aussi reçu des consignes strictes. Ils doivent se nettoyer les mains avec du désinfectant régulièrement avant de partager et ramasser les formulaires des élèves. L’usage de la salive pour compter les questionnaires est défendu. Les invigilators ont aussi été briefés en cas d’urgence médicale. Si jamais un élève ne se sent pas bien au cas des examens, il sera envoyé dans une des salles isolation conçues spécifiquement pour ce type d’urgence. Ensuite le cas sera remis au ministère de la Santé et au MES.Après chaque épreuve, les salles de classes ont été stérilisées par le personnel de nettoyage pour maintenir les normes sanitaires.

La tenue des examens pendant cette période de confinement laisse beaucoup de gens perplexes. N’oublions pas que les élèves du School Certificate doivent désormais obtenir de minimum de 5 credits pour être promus. Les candidats, pourront-ils relever le défi ? Seront-ils à la hauteur?

Par ailleurs, quelques candidats ont aussi fait face à des problèmes de transport dans la matinée. Les arrangements de la National Land Transport Authority (NLTA) n’ont pas été à la hauteur dans la mesure ou les horaires n’ont pas été respectés.

vaishnavi.s@outlook.com

Posted by on Mar 25 2021. Filed under Actualités, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.