Façon de voir!..Covaxin ou Astrazeneca : quel sera le choix des Mauriciens ?



Alors que le vaccin AstraZeneca commence à peine à gagner l’approbation du peuple, un nouveau vaccin, nommé le Covaxin s’est introduit au pays vendredi. Cette nouvelle a provoqué une vague de scepticisme et a soulevé d’importantes questions. Quel est donc ce mystérieux vaccin et pourquoi l’ajoute-t-on à la campagne de vaccination?

En effet, le Covaxin est un vaccin indien conçu par Biotech Indian Council of Medical Research (ICMR) et le National Institute of Virology (NIV). C’est un vaccin inactif, ce qui signifie qu’il est composé de coronavirus tués, ce qui permet de l’injecter directement dans le corps en toute sécurité. Le CMD de la societe, le Dr Krishna Ella a affirmé que le Covaxin démontre une efficacité clinique intermédiaire de 81 % dans l’essai clinique de phase 3 et une immunogénicité significative contre les variantes.

En comparaison, le Covishield affiche une efficacité moyenne de 70 % lorsque 2 doses sont administrées à 4 semaines d’intervalle. Développé par AstraZeneca avec l’université d’Oxford au Royaume-Uni et fabriqué par le Serum Institute India (SII) à Pune, le vaccin est fabriqué à partir d’une version affaiblie d’un virus du rhume commun (connu sous le nom d’adénovirus) de chimpanzés. Covishield a achevé des essais de phase 3 en Afrique du Sud, au Brésil et au Royaume-Uni. 

Quant à Covaxin, les études de phase 1 et de phase 2 ont recruté 375 participants et l’étude de phase 3 a recruté 25800 participants âgés de 18 à 98 ans, dont 2433 de plus de 60 ans et 4500 avec comorbidités, ce qui en fait le plus grand essai clinique en Inde. Bien que le Covaxin affiche un taux d’efficacité supérieure à celui de l’AstraZeneca, il semble inspirer plus d’incertitude parmi la population. La raison, serait-elle la provenance de ce vaccin ? Selon le Dr. Pranit Desai et le Dr. Kshipra M. Gharpure, la réputation stellaire de l’Université d’Oxford, d’AstraZeneca et du Serum Institute of India fait pencher la balance en faveur du Covishield. La renommée mondiale de ces institutions font que les gens préfèrent faire confiance au Covishield et regardent de haut les vaccins provenant des pays de l’Est.

Cependant, Bharat Biotech n’est pas une société inexpérimentée. Cette entreprise, fondée depuis 24 ans, a établi un excellent bilan en matière d’innovation avec plus de 145 brevets mondiaux, un large portefeuille de produits de plus de 16 vaccins, 4 produits bio-thérapeutiques, des enregistrements dans plus de 123 pays et les pré qualifications de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Après avoir livré plus de 4 milliards de doses de vaccins dans le monde, Bharat Biotech continue d’être un chef de l’innovation et a développé des vaccins contre la grippe H1N1, le rotavirus, l’encéphalite japonaise, le chikungunya, le premier vaccin antitétanique contre la typhoïde et le Zika parmi d’autres. Une étude comparée des attributs et des information disponibles sur les deux vaccins indique que Covaxin serait une meilleure option. Le Dr Desai et le Dr Gharpure soutiennent que l’efficacité plus élevée de Covaxin provient de données d’un essai clinique contrôlé en double-aveugle par rapport à l’efficacité inférieur de Covishield avec des résultats regroupés à partir de plusieurs études séparées et qui n’étaient pas en aveugle. Covaxin semble également avoir un avantage en termes de sécurité avec l’absence d’anaphylaxie et le risque d’éventuels problèmes neurologiques associes avec Covishield.

En considérant les fiches d’information publiées par les deux fabricants, il semble que le Covaxin comporte moins d’effets secondaires que l’Astrazeneca. Le risque de douleurs articulaires, musculaires, abdominales, de sensation de vertige, perte d’appétit, ganglions lymphatiques élargis, transpiration excessive, démangeaisons cutanées et d’anaphylaxie présentent après l’administration de l’AstraZeneca ne figurent pas parmi les effets secondaires du Covaxin. D’ailleurs, le Premier ministre Narendra Modi faisait partie de ceux qui ont pris la première dose avec bon nombre de ses ministres, incitant son peuple à faire de même.

À présent, Maurice a reçu une livraison de 200 000 doses de Covaxin tandis que d’autres pays de l’Amérique du Sud placent leurs commandes pour des millions de doses. Malgré le fait que ce vaccin n’a pas encore été accrédité par l’OMS, Le Dr Poonam Khetrapal Singh, Directeur régional de l’OMS pour la Région de l’Asie du Sud-Est soutient l’usage de ce vaccin. Kobita Jugnauth, l’épouse du Premier ministre s’est aussi fait vacciner aujourd’hui sans doute pour inciter les autres à faire de même. En attendant, d’autres vaccins dont le candidat vaccin Sputnik V développé par Dr Reddy’s Lab et le Centre national Gamaleya en Russie sont à différentes étapes des essais. Sinovac Biotech, producteur chinois de vaccins, a aussi déclaré qu’il est possible que l’OMS approuve leur vaccin COVID-19 d’ici la fin du mois de mars. L’aval de l’OMS contribuera à fournir davantage de pays pauvres et en développement qui comptent sur leur aide pour résoudre le problème d’approvisionnement en vaccins. 

En attendant, la campagne de vaccination locale comportera uniquement l’AstraZeneca et le Covaxin et les Mauriciens auront un important choix à faire!

vaishnavi.s@outlook.com

Posted by on Mar 28 2021. Filed under Economie, Featured, Santé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.