Le confinement national étendu jusqu’au 30 avril prochain



C’est ce qui ressort de l’intervention télévisée de l’Attorney General, Maneesh Gobin, hier.  La première phase de déconfinement concerna uniquement certaines activités économiques qui ont obtenu une dérogation spéciale à cet effet. Entretemps, le protocole sanitaire, la distanciation sociale, le port du masque ou encore l’utilisation d’un gel hydroalcoolique restent en vigueur. Tandis que la vaccination reste l’impérative pour lutter contre l’ennemi invisible.

On peut d’ores et déjà oublier les activités suivantes et qui ne seront pas accessibles au public : salles de cinéma, théâtre, leisure park, casino, gaming house, écoles, institution éducation, sport complexe, gym, social hall, centre communautaire, salle de mariage, bureau du CAB, la foire commerciale, la plage, etc.

Les mouvements dans la zone rouge resteront limités. Tandis que la fonction publique appliquera une système de rotation. Idem pour les cours de Justice où un service minimum sera privilégié. Des directives du Chef Juge sont attendus à ce niveau.

Plusieurs régions dont Valentina, Jumbo, Petit Camp et Carreau Lalianne passent de la zone rouge à la zone jaune. Selon, le ‘Deputy Commissioner’ de police, Krishna Jhugroo , il est impératif d’être détenteurs d’un Work Access Permit pour faire une application pour un permis spécial pour  les personnes se trouvant dans les zones rouges.

La présence policière sera redoublée sur le terrain et d’autres barrages routiers seront installés dans d’autres points stratégiques de l’ile, outre ceux déjà en place dans les zones rouges.

Les sanctions pour le non-respect des gestes barrières dont le port du masque et la distanciation physique ont été revues. Désormais toute personne qui se verra enfreindre ces lois sera passible d’une amende pouvant aller jusqu’à Rs 500 000 et d’une peine d’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans. Il en sera de même pour ceux qui ne respecteraient pas l’ordre de mouvement durant cette nouvelle période de confinement national annoncé par les autorités. Des délits qui figureront désormais dans le certificat de caractère du contravenant.

Les planteurs qui se trouvent dans les zones dites rouges afin qu’ils soumettent leurs demandes de permis spéciales dans l’application BeSafe Moris pour que leurs employés aient le droit de circuler. S’agissant des « Self employed », qui rencontreraient des difficultés lors de leurs applications pour obtenir leur permis de travail, le DCP Jhugroo a expliqué qu’une fois dans l’application BeSafe Moris, il leur faut sélectionner la catégorie « private » ensuite « others » et d’y inscrire soit leur ‘BRN number’ ou leur numéro de carte d’identité nationale.

A noter que Quatre nouveaux cas ont été détectés ce mercredi 31 mars à Chamarel, à la suite de l’exercice de ‘contact tracing’.

Posted by on Apr 1 2021. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.