The show must go on…Jean Michel Giraud se retire du MTCSL pour permettre le démarrage de la saison hippique



The show must go on…Jean Michel Giraud se retire du MTCSL pour permettre le démarrage de la saison hippique

Vu le contexte actuel, difficile à plus d’un titre, et étant d’avis qu’il n’obtiendra pas une ‘Personal Management License’ dans un délai appréciable, Jean Michel Giraud, conscient de son rôle de président du Mauritius Turf Club, a pris la décision de se retirer temporairement du Board du MTC Sports and Leisure Ltd afin de, primo, permettre à la saison 2021 de prendre son départ et secundo, pour lui donner les coudées franches pour contester le procédé de la Gambling Regulatory Authority le concernant. Il demeure cependant le président du MTC.

Ainsi, le coup d’envoi de cette saison 2021 est prévu pour le samedi 15 mai, comme annoncé par le président du MTC aux entraîneurs lors d’une réunion informelle mardi dernier. L’Association des Entraîneurs a été avisée verbalement aujourd’hui, par le biais de son président Patrick Merven, que la date du 15 Mai a été effectivement retenu pour le début de la saison 2021.

La décision de Jean Michel Giraud, de prendre du recul, temporairement, vient confirmer ce qu’il a toujours dit, c’est–à-dire qu’il ne se mettra pas au travers des courses et ne mettra jamais en péril l’industrie hippique, quoiqu’en disent certains. La preuve en est donc donnée.

La question la plus importante était de savoir si l’organisateur des courses allait se retrouver sur le plan financier car, étant maintenant une compagnie publique, le MTCSL ne pouvait se permettre d’engranger des pertes lors des premières journées, comme ce fut le cas l’an dernier, surtout dans un contexte difficile avec peu de visibilité. Le MTCSL avait le devoir de se prémunir des aléas d’une reprise à huis clos car la pérennité des courses au Champ de Mars était menacée.

Contrairement à l’an dernier ou le MTC n’avait obtenu que 5.06% (en moyenne) du chiffre d’affaire des trois opérateurs autorisés à opérer selon le protocole officiel, le MTCSL obtiendra cette année un meilleur pourcentage du ‘turnover’, c’est-à-dire 7%. L’organisateur des courses ne peut que se féliciter de cet accord avec ces opérateurs qui doivent être remerciés pour l’effort consenti.

Les sponsors ne se bousculeront pas aux portes de notre hippodrome cette année et il faudra, dans les semaines à venir, pouvoir trouver de nouveaux partenaires pour augmenter les revenus dans le but d’offrir de meilleurs ‘stakes money’ aux propriétaires et entraineurs. Le MTCSL veut également revoir les conditions de travail de ses employés et améliorer si possible nos infrastructures qui ont pris un sérieux coup de vieux.

Le MTCSL travaille maintenant d’arrache-pied avec les autorités policières pour que tout soit mis en place pour s’assurer que les courses aient lieu les trois derniers samedis du mois de mai. Rappelons que ces trois journées se tiendront à huis clos. Pas plus tard qu’aujourd’hui, le dispositif au niveau de la sécurité a été passé en revue ainsi que le protocole sanitaire à être mis en place.

Entretemps, il nous revient que Jean Michel Giraud a déjà engrangé une action légale personnelle contre le régulateur pour contester ses procédés qu’il juge injustes et déraisonnables, en ce qui concerne sa demande pour un PML. La GRA aura donc à répondre devant la justice de la procédure adoptée jusqu’ici pour repousser continuellement dans le temps la décision de lui octroyer ou pas sa PML. Attendons voir qui du président du MTC ou du régulateur aura raison car jusqu’à preuve du contraire, nous sommes toujours dans un pays de droit.

Entre temps, ‘the show must go on’, quoique l’actionnaire majoritaire du MTCSL se sent évidemment lésé de ne pouvoir compter sur son ‘president-elect’ au niveau de son Board of Directors.

Le Acting Chief Executive Officer par intérim du MTCSL, Jérome Tuckmansing, est au four et au moulin pour s’assurer que les formalités soient vite remplies et de ce fait, il est déjà en contact avec la GRA pour répondre positivement à l’offre du régulateur pour la saison 2021 qui commencera, somme toute, dans une atmosphère lourde et pesante. Si tout se passe comme prévu, les formalités devraient être complétées lundi et la GRA devrait émettre dans la foulée, la licence d’opération du MTCSL pour la saison 2021.

Le président du MTC rencontre les employés du MTC/MTCSL

Entouré de ses collègues Administrateurs, Denis Doger de Speville, Anoop Madow et Paul France Tennant, le Président du MTC, Jean Michel Giraud, a tenu une réunion avec les employés du MTC/MTCSL, lundi dernier

Jean Michel Giraud a principalement parlé de la non-obtention de sa Personal Management Licence (PML) et de l’importance de sa bataille contre les paris clandestins.

Cette bataille, devait-il réitérer, est une de ses priorités car ce n’est pas normal que l’organisateur des courses soit le seul perdant sur toute la ligne, et c’est en grande partie à cause des paris clandestins. Les conséquences sur l’industrie des courses sont néfastes puisque le manque à gagner ne permet pas de réaliser certains projets de grande importance.

En tête de liste, Jean Michel Giraud devait citer les employés du MTC/MTCSL qui n’ont pas eu d’augmentation de salaire depuis 6-7 ans. Récupérer une partie de l’argent qui se perd dans le circuit illégal aurait remédié à cela, et aussi à l’augmentation des “stakesmoney” et à la rénovation des infrastructures hippiques.

Concernant la non-obtention de sa PML, le Président du MTC devait dire tout son étonnement devant la tournure des évènements. Pour avoir présidé le MTC et la Fédération Mauricienne de Tennis, et dirigé la plus grande compagnie de construction du pays, il dit ne pas comprendre, d’autant que d’autres acteurs des courses, sur qui les autorités ont enquêté, ont déjà la leur.

Enfin, en attendant une éventuelle obtention de sa PML, Jean Michel Giraud a annoncé que c’est Denis Doger de Spéville qui assurera la suppléance en tant que Président sur le Board du MTCSL.

D’une manière générale, les employés du MTC/MTCSL ont exprimé leur satisfaction à l’issue de cette réunion. Quelques unes de leurs réactions à chaud :

“Je trouve cette réunion très positive dans son ensemble, notamment en ce qui nous concerne, nous les employés. Je dois dire que c’est la première fois depuis que je suis ici qu’un Président nous accorde autant d’importance. Cela nous rassure en vue de l’avenir.”

“C’est réconfortant d’avoir un Président qui a tenu à nous parler en toute franchise de la situation actuelle. C’est la première fois qu’un Président accorde tant de consideration aux employés et cela ne peut que nous motiver en ces moments très difficiles pour les courses.”

“Je remercie le Président du MTC de nous avoir addressé ce message positif en pensant aux employés du MTC/MTCSL. Il tient à notre bien-être et c’est très réconfortant. Déjà, alors qu’il était Président du MTC précédemment, il était un homme de principe et nous tenait en estime, et cela n’a pas change.” “I really appreciated the fact that the President took us, employees, into account, something which had not been done before. He was really blunt

Posted by on May 6 2021. Filed under Featured, Hippisme. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.