Comme Le Xournal l’avait prédit…Hoolash Lochee révoqué comme General Manager de la CWA



Il a été l’un des pires dirigeants de l’organisme de St Paul « by any standard »

Un « seasoned professional » du CEB le remplacera

A Le Xournal, nous sommes soulagés d’apprendre que le contrat d’Hoolash Lochee a été résilié, vendredi après-midi. Le gouvernement n’a pas attendu septembre 2022, soit la date de l’expiration de son contrat pour le virer comme une chaussette sale, dont on veut se débarrasser. Il ne pouvait pas y être autrement pour celui qui est décrit comme l’un des pires General Manager de la Central Water Authority « by any standard » observent les professionnels du milieu des utilités publiques.

L’avenir de Lochee au sein de l’organisation s’était complètement assombri après les coups de semonces de Le Xournal. En effet dans notre édition No 219 du 31 juillet 2021, nous titrons en une cette déclaration: « Atma Shanto, négociateur de la Fédération des Travailleurs Unis ( FTU) :  « Il existe une campagne de terreur à la Central Water Authority »…« Nous pas pou accepté qui certains continué faire la pluie et le beau temps et faire zorro à la CWA », soutient le syndicaliste ».

Dominère contre les travailleurs et les ti-dimounes

Atma Shanto avait, ce jour-là, affirmé comme mentionné dans l’article : « Mettant l’accent sur la Convention 190 du Bureau International du Travail (BIT), à laquelle Maurice a ratifiée, Atma Shanto a laissé entendre que : «  La violence, le harcèlement, la maltraitance ainsi que le malaise, la terreur et les menaces  bisin chose du passé. Banne travailleurs de la CWA bien affecté avec l’attitude certains chefs. Faudrait tous cela arrete existé astère », souhaite-t-il. Le syndicaliste a aussi lancé un appel aux dirigeants, en particulier au General Manager de la CWA, Hoolash Lochee, de rectifier le tir pour le bien-être des travailleurs. »

Toutefois de son piédestal, le General Manager révoqué de la CWA, n’avait pas réagi. De notre côté, malgré nos moyens financiers limités, nous avions depuis ce jour refusé les communiqués payant de l’organisme en attendant le départ d’Hoolash Lochee. Surtout qu’il avait injustement fait suspendre trois ingénieurs dans l’exercice de leurs fonctions. Ces trois ingénieurs, soit Neevish Sharma Toolseeram, Khem Noyensing et Satyajay Prayagsingh Mohungoo, qui ont retenu les services de Me Siddhartha Hawoldar et l’avoué Shameek Jankee, soutiennent qu’ils ont reçu le 28 mai dernier une lettre identique du General Manager de la CWA, Hoolash Lochee, alléguant qu’ils ont commis un “gross misconduct” pour n’avoir pas fait la maintenance de divers sites appartenant à la CWA.

Toutefois, ils ont saisi la justice et affirmé dans leurs plaintes que la CWA a outrepassé les procédures pour les interdire de leurs fonctions.

« The CWA has completely bypassed the procedure by proceeding to interdict the applicants wihout any step towards dismissal being taken (as required section 8.1 of the Procedure above). The CWA is in fact using the Committee of Enquiry as a colourable device to justify the wrongful interdictions of the Applicant. In those circumstances, the applicant’s interdiction cannot stand ; they have a clear legal right to attend work and perform duties. Similarly, the COE which is being set up is tainted with irregularity, with obscure purposes that cannot be allowed », soutiennent-ils.

Les trois ingénieurs allèguent aussi que leur suspension était préméditée, car la CWA a déjà approuvé le recrutement de Zone Managers pour les remplacer. Ils demandent à la Cour d’émettre un ordre pour interdire à la CWA d’aller de l’avant avec la mise sur pied d’un comité disciplinaire. La direction de la CWA a été ainsi sommée de se présenter en Cour suprême pour dire pourquoi ce comité d’enquête devrait avoir lieu et pourquoi ces trois ingénieurs ne devraient pas être réinstallés à leur poste. Leurs lettres de suspension, qui sont des plus révoltants, sont signés par l’ex-GM qui souligne que les trois ingénieurs ne peuvent quitter le pays sans une autorisation en écrit du General Manager.

« Dead Man Walking »

Cet article a délié plusieurs langues. Et Le Xournal a reçu de nombreux sons de cloches sur les pratiques qui défient les règles de la bonne gouvernance concernant Hoolash Lochee. Ce qui nous a poussé a plongé dans son passé catastrophique à la Corporation Nationale de Transport. Dans notre édition No 221 du 14 août 2021, nous avons décidé de porter l’estocade avec toujours en une : « Tempête à la CWA…Le GM Hoolash Lochee sur la sellette… Ses jours au sein de cet organisme seraient-ils comptés? »

Ce qui dit tout. Puisque déjà à cette époque, Lochee était un « dead man walking » dans les couloirs de l’organisme de St Paul. Il paie aujourd’hui le prix de son arrogance, son mépris total pour « the rule of natural justice » et son incompréhension complète du domaine technique. Si tant bien que quelques jours après la publication de l’article, il était en compagnie de son ministre de tutelle à Pailles pour un projet d’eau, mais Joe Lesjongard avait soigneusement pris la peine de ne pas démentir notre article en parlant uniquement de « rumeurs ».

A la CWA, Hoolash Lochee s’était entouré d’une petite clique qui faisait la pluie et le beau temps. Certains parmi, sont des ingénieurs, qui devront prochainement répondre de leurs actes. Si la presse en générale s’était montrée timide avant d’évoquer les problèmes au sein de l’organisme. Telle n’a pas été notre cas. Nous avons depuis le début dénoncé avec force ce summum de l’incompétence qu’est Hoolash Lochee. Il n’aurait jamais dû être nommé au sein de cet organisme. Surtout pas après son passage à la CNT.

Notre confrère du Défi-Plus affirme dans sa livraison de samedi : « Dans l’entourage d’Hoolash Lochee, on impute la résiliation de son contrat à sa performance, estimant que l’ex-General Manager n’aurait pas été à la hauteur des attentes. Autre raison avancée : il s’était mis à dos avec le Conseil d’Administration. « Hoolash Lochee et le Board n’étaient plus sur la même longueur d’ondes sur certains sujets et l’ex-GM était devenu une épine dans le pied du Board », a fait valoir une source au ministère de l’Energie. »

Nous n’en dirons pas plus.

Les leçons à tirer

La première est pour Hoolash Lochee et sa clique au sein de la CWA, qui a mené à sa chute. Ils doivent apprendre qu’il ne faut pas jouer avec les décisions du Cabinet des Ministres. Des « petits ingénieurs » ont tenté de jouer aux apprentis sorciers avec la bénédiction de Lochee. A chacune des réunions en haut lieu, à laquelle il participait, l’ex-GM trouvait les moyens de faire exactement le contraire de ce qui avait été décidé. Il avait l’art de ne pas répondre aux correspondances mais il trouvait toujours les moyens de punir ceux qui les envoyait d’une façon ou d’une autre. Nous éviterons ici de parler des clauses contractuelles ou encore de la légalité de ses actions. Son départ devrait permettre à la CWA d’économiser des centaines de millions de roupies en termes de réclamation des « aggrieved parties ».

L’autre leçon, c’est que l’on se trouve toujours seule à porter le fardeau et à payer le prix, même si les autres ont pris un malin plaisir à vous aider à commettre vos gaffes.

La dernière : c’est qu’il n’y a qu’un seul Premier ministre et que ses décisions sont finales. Personne ne peut encore moins n’a le droit de se mettre en travers de son chemin. Cette leçon est celle qui doit résonner dans sa tête comme une claque sonore : matin, midi et soir!

« The way forward »

La CWA mérite mieux. Une fois l’épisode Lochee enterrée, il faudra passer à autre chose. A Le Xournal, nous sommes satisfaits que c’est un professionnel de haut calibre en la personne d’un ingénieur du CEB, ayant fait ses preuves, qui prendra les commandes de l’organisme de St Paul. Nous lui souhaitons bon courage.

Un vent de fraîcheur doit souffler sur l’organisme. Les travailleurs doivent respirer. Ceux qui faisaient la pluie et le beau temps doivent partir.

Bonanga Lilongwe

Posted by on Sep 19 2021. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Faits Divers, Featured. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.