Coiffure à domicile:Anasthasia Chinien tresse les cheveux et tisse des liens…



Anasthasia Chinien, 19 ans, n’a pas choisi la coiffure par hasard. Bonne élève,
elle n’a pas souhaité continuer ses études, mais a préféré vivre sa passion : la
coiffure. Cette habitante de Ste Catherine à Saint-Pierre propose depuis peu un
service de coiffure à domicile. Ses spécialités sont les tresses et les coiffures
africaines. Portrait….


« Le cœur et l’âme d’une entreprise sont la créativité et l’innovation », disait
Robert Iger, directeur général de Walt Disney. Ce dicton, Anasthasia l’a bien
assimilé. Du haut de ses 19 ans, elle ne s’est pas laissée abattre par les aléas de la
vie. Grande rêveuse, elle a toujours voulu être indépendante et très déterminée à
atteindre ses objectifs. « Je pense qu’il n’est pas forcément nécessaire d’être une
bonne élève à l’école en décrochant des diplômes pour pouvoir réussir sa vie. Avec
un peu d’audace, d’ambition et de conviction, nous pouvons faire des merveilles »,
nous dit-elle.


D’emblée, Anasthasia Chinien nous informe que c’est grâce à l’enseignement de
ses parents en particulier sa maman Danielle qu’elle a pu forger son caractère.
Partie de rien, Anasthasia a mis en exergue sa créativité pour en faire son
métier. « Nous avons tous une âme créative. Il suffit juste de l’utiliser à bon
escient », souligne-t-elle. Cette dernière nous informe qu’elle a toujours rêvé de
devenir une coiffeuse. « Quand j’étais petite, je passais des heures à coiffer mes
poupées. Dès l’âge de 12 ans, j’ai décidé d’être coiffeuse. Je n’ai jamais imaginé
faire un autre métier », explique la jeune Saint-Pierroise.


Effectivement, c’est au collège Nelson à Saint-Pierre qu’Anasthasia a fait ses
études secondaires. Elève brillante au collège, la jeune demoiselle nous indique
que ses matières préférées étaient le français, les mathématiques et l’Art. « Au
collège, j’étais plutôt une élève studieuse et j’obtenais de très bonnes notes dans
presque toutes les matières », affirme-t-elle. D’ailleurs, la jeune habitante de
Saint-Pierre nous raconte que la plupart de ses enseignants au collège lui faisait
part qu’elle avait de très bons potentiels pour réussir sur le plan académique et
l’encourageaient à poursuivre ses études jusqu’à l’université.


Ses débuts
Parallèlement, après ses heures de classe, Anasthasia passait la plupart de son
temps libre à regarder des tutoriels sur les différents types de coiffures sur la plateforme YouTube. En même temps, elle s’improvisait coiffeuse de la famille.
« A l’âge de 14-15 ans, j’ai commencé à faire des nattes africaines à mon
entourage. Nombreux sont les membres de ma famille et des amies qui me
demandaient de faire des tresses dans leurs cheveux à cette époque », se
remémore-t-elle. Cette dernière affirme qu’elle éprouvait un sentiment de
satisfaction à chaque fois que ses « clientes » la remerciait pour les tresses et
autres coiffures qu’elle effectuait dans leurs cheveux.


C’est véritablement en 2020 soit l’année dernière qu’Anasthasia décide de mettre
un terme à scolarité soit après ses examens du School Certificate car elle voulait à
tout prix devenir coiffeuse. Cependant, après cette lourde décision, elle s’est
heurtée face à un énorme obstacle : la situation financière de sa famille ne le
permettait pas d’entreprendre des formations en coiffure. C’est alors que ses
amis lui parlent du projet Aprann qui est une initiative d’ENL Foundation. « Je me
suis alors tournée vers l’équipe d’ENL Foundation afin de rejoindre ce programme.
De plus, j’ai également obtenu une bourse auprès de cette fondation afin de suivre
une formation en coiffure chez Marion Hair Club, l’une des prestigieuses écoles de
coiffure à Maurice », poursuit-elle.

Coiffure à domicile
Anasthasia fait preuve d’une étonnante maturité pour son si jeune âge. Du haut
de ses 19 ans, la native de Saint-Pierre a décidé de lancer sa petite entreprise. En
effet, cela fait à peine quelques mois depuis qu’elle propose un service de coiffure
à domicile. Pour la jeune demoiselle, la coiffure à domicile n’a rien de comparable
avec un salon de coiffure. « Il faut un brin de psychologie. On entre chez les gens,
dans leur intimité, et on les découvre autrement. Au fil des rendez-vous, il y a un
climat de confiance qui s’installe, des amitiés qui naissent. Ce n’est plus la
coiffeuse qui vient, mais une amie dont on attend la visite. J’aime beaucoup ces
moments-là », renchérit-elle.
Pour la jeune adolescente, « être coiffeuse, c’est posséder une certaine sensibilité
artistique, être curieuse et consciencieuse dans ses réalisations ». Elle est aussi
d’avis qu’une coiffeuse doive avoir l’esprit d’initiative. C’est dans cette même
optique qu’elle a créé sa page Facebook, ‘Tasia’s braids coiffure’, où elle présente
ses créations. « Ma spécialité c’est la coiffure africaine. Je propose différents
types de tresses à mes clientes tels que le box braids, le cornrow, les faux locs, le
yarn braids, entre autres », affirme la jeune coiffeuse. Cette dernière indique que
les prix qu’elle pratique sont vraiment abordables.

Remerciements
Anasthasia a tenu à remercier tous ceux et celles qui l’ont toujours soutenu. « Je
remercie ma maman Danielle et mon fiancé Emilio pour leur soutien
inconditionnel. Je remercie également toute l’équipe d’ENL Foundation pour avoir
financé mes études en coiffure. Un grand merci aux membres de ma famille et à
tout ceux et celle qui m’ont toujours soutenu dans les différentes initiatives que
j’ai entreprises jusqu’ici », avance-t-elle.
Elle rêve d’ouvrir son propre salon
Patiente et déterminée, Anasthasia ne veut pas griller les étapes. « Je vais
continuer d’apprendre en engrangeant de l’expérience et peut être qu’un jour
j’aurai mon propre salon. » Or, ce n’est pas l’unique rêve de la jeune demoiselle.
Elle aime également la musique et rêve de devenir chanteuse. « Outre la coiffure,
mon autre pêché mignon est la musique. J’aimerais bien tenter une aventure
musicale à l’avenir », dixit-elle.
Son rêve deviendra peut-être réalité. Car avec son sérieux et sa volonté,
Anasthasia obtient ce qu’elle veut.

Posted by on Nov 17 2021. Filed under Blog, Forum, Magazine, Opinion. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.