Game Changer…Maurice enlevée de la liste noire de l’UE officiellement



Des réformes en temps record pour sortir de la liste grise du GAFI

La Commission européenne a approuvé cette semaine la sortie de Maurice de la liste noire, soit la liste des pays tierces qui présentent des défaillances stratégiques dans leurs régimes de l’Anti-Money Laundering / Counter Terrorist Financing (AML/CFT). C’est le fruit d’un travail d’équipe chapeauté par le Premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth, ainsi que les ministres Renganaden Padayachy et Mahen Seeruttun de même que plusieurs départements de premier plan comme la Mauritius Revenue Authority, l’Independent Commisssion Against Corruption, la Banque de Maurice ou encore la Gambling Regulatory Authority entre autres.

Cette décision de la Commission européenne fait suite au retrait de Maurice de la liste grise du Groupe d’Action Financière (GAFi) en octobre 2021.

Ces développements majeurs sont le fruit de réformes entreprises par le gouvernement à divers niveaux, et ce, en temps record pour rehausser les dispositifs de gouvernance, de surveillance et de transparence en matière de lutte contre la criminalité financière.

Le GAFi avait placé Maurice sur sa liste grise en février 2020 en raison des défaillances stratégiques constatées.

Grace aux efforts soutenus par les autorités nationales dans le cadre d’un Plan d’Action, le pays a réalisé des progrès notables à un rythme accéléré.

Subséquemment, Maurice a pu sortir de cette liste grise en octobre 2021, soit après 20 mois seulement.

D’autres pays ont mis beaucoup plus de temps pour se mettre aux normes. A titre d’exemple, le Bahamas a pris plus de deux ans pour y parvenir. Le Botswana, pour sa part, y a mis trois ans.

Le tableau ci-dessous indique les dates d’inclusion et de sortie des pays de la liste grise du GAFi :

 La date d’inclusion sur la liste griseLa date de sortie de la liste grise
Les Bahamas19 octobre 201818 décembre 2020
Le Botswana19 octobre 201821 octobre 2021
Le Ghana19 octobre 201825 juin 2021
Maurice21 février 202021 octobre 2021
Trinidad et Tobago3 novembre 201721 février 2020
Le Vanuatu19 février 201629 juin 2018
L’Irak18 octobre 201329 juin 2018
La Barbade21 février 2020Ces pays sont toujours sur la liste grise
Ouganda14 février 2014
Zimbabwe24 juin 2011

  Dans son analyse, la commission fait ressortir que Maurice, ainsi que le Ghana, le Bahamas, et l’Iraq ne comportent aucune déficience dans leurs stratégies en matière de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

D’ailleurs, la Commission européenne salue les efforts entrepris par le gouvernement Mauricien pour renforcer l’efficacité du régime Anti Money Laundering/ Combating Financing of Terrorism ( AML/CFT ). Ces mesures sont suffisamment compréhensibles pour que les anomalies notées sous l’article 9 du Directive (EU)contre Maurice soient retirées, indique la commission.

Pour rappel, la décision d’enlever Maurice de la liste noire avait déjà été prise par la Commission européenne en décembre 2021, mais elle était sujette à l’aval du Parlement européen pour l’officialiser.

Mahen Seeruttun, le ministre des Services Financiers et de la Bonne gouvernance, se réjouit que l’Ile Maurice ne fasse plus partie de la liste noire de la Commission européenne des pays exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme par l’Union européenne.

Dans une déclaration accordée à Wazaa FM, le ministre soutient que cette décision est le fruit des efforts du pays. « Il s’agit d’une bonne nouvelle pour le secteur financier et le pays », a-t-il déclaré.

Il remercie, ainsi, tous ceux qui ont travaillé nuit et jour afin que le pays soit en conformité avec les normes de l’Union européenne. Dorénavant, le parlement européen dispose d’un mois pour ratifier la décision, avance le ministre.

Mahen Seeruttun affirme que la décision d’enlever Maurice sur la liste noire de l’Union européenne facilitera énormément les transactions financières entre notre île et les pays européens qu’il soit en termes de coût et du temps.

Les réactions sur les réseaux sociaux n’ont pas tardé à la suite de la sortie de Maurice de la liste noire de l’Union européenne.

Dans une publication, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, fait ressortir que « l’année 2022 commence sous de très bons auspices pour Maurice qui obtient la confirmation de son retrait de la liste noire AML/CFT de l’Union européenne ». Il parle de succès collectif sous le leadership du Premier ministre.

Selon le ministre des Finances, le gouvernement accorde beaucoup d’importance à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Posted by on Jan 15 2022. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.