Maneesh Gobin: ‘’Est-ce que Navin Ramgoolam est parti prenant dans ces négociations entre Arvin Boolell et Xavier-Luc Duval ? ’’



Maneesh Gobin: ‘’Est-ce que Navin Ramgoolam est parti prenant dans ces négociations entre Arvin Boolell et Xavier-Luc Duval ? ’’

Lors d’une conférence de presse, tenue, samedi au Sun Trust Building à Port-Louis, l’Attorney General, Maneesh Gobin a longuement commenté et fait état des spéculations concernant le jugement de la Cour Suprême, qui a ordonné le recomptage des votes dans la circonscription No 19 (Stanley-Rose-Hill).

Mettant l’accent sur la pétition électorale de Jenny Adebiro à l’encontre des quatre défendeurs, Ivan Collendavelloo, le Commissaire Electorale, la Commission Electorale et le ‘Returning Officer’, il a dit que nous devons garder la tête sur nos épaules quand il s’agit de la décision des juges Aruna Devi Narain et Denis Mootoo sur cette affaire, qui a fait couler beaucoup d’encre.

Allégations

Poursuivant, Maneesh Gobin a récusé les allégations de certaines personnes à l’effet que la Cour Suprême a pris deux ans pour rendre ce verdict. Il a ainsi expliqué que le jugement/ verdict a pris le temps qu’il fallait depuis qu’on avait logé la pétition électorale. ‘’Cela s’est écrit dans le jugement. De plus, il avait d’autres jugements concernant la même pétition électorale de Jenny Adebiro depuis qu’elle avait logé une pétition électorale’’, a-t-il ajouté.

Dans la même foulée, l’Attorney General a fait comprendre que le jugement a tous son poids et autorité venant de la Cour Suprême. ‘’ C’est un jugement exceptionnel dans une circonstance exceptionnelle. Chaque cas est différent. Pas capave jump to conclusions car les faits ne sont pas les mêmes pour les autres pétitions électorales. Chaque cas est jugé selon ses mérites’’, dira-t-il.

D’autre part, Maneesh Gobin a fait ressortir que le ‘recount’ des votes concerne les ‘counter ballots’ et pas les ‘reserve ballots’ ainsi que les votes qu’ont obtenu Ivan Collendavello et Jenny Adebiro.

Il a toutefois mis l’accent sur la vigilance qui devra être exercée par le ‘Returning Officer’, le Commissaire Electorale, la Commission Electorale et les candidats concernés. Maneesh Gobin a ainsi souhaité que le ‘recount’ des voix soit fait dans la sérénité, le respect du travail par tous, y compris par le Master and Registrar.

Maneesh Gobin a également fait comprendre que l’affaire au No 19, qui est un cas exceptionnel, est jugé par ses ‘own merits’ par rapport aux autres pétitions.

Par ailleurs, l’Attorney General a fait ressortir que certaines personnes, dont des dirigeants politiques, seraient en train de défier les protocoles sanitaires et veulent faire du désordre concernant la fête Maha Shivaratree. ‘’ Nous avons des informations et nous prendrons des actions qui s’imposent’’, dira Maneesh Gobin, qui a souhaité que l’année 2022 soit mieux par rapport aux années 2020 et 2021 en termes de la célébration de cette fête religieuse et les méfaits de la pandémie de la Covid-19 sur le pays et la population.

Concernant le poste du leader de l’Opposition, il a affirmé que chacun veut avoir son tour et a ajouté qu’Arvin Boolell est en train de négocier avec XLD.  ‘’ Est-ce que Navin Ramgoolam est un parti prenant dans ces négociations entre Arvin Boolell et Xavier-Luc Duval ? ’, se demande-t-il.

 L’Attorney General a soutenu que la population, qui est intelligente, saura choisir entre un mélange des partis politique qui représentent l’instabilité politique et nous qui représentons l’avenir des Mauriciens et du pays, la stabilité ainsi qu’un gouvernement qui n’oeuvre pas dans son intérêt personnel mais pour tous.

Posted by on Jan 23 2022. Filed under En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.