MSM…Avinash Teeluck: “Nous attendons Xavier-Luc Duval de pied ferme pour sa ‘Motion of No Confidence au Parlement”



De son côté, le ministre des Arts et de la Culture, Avinash Teeluck , a parlé de la vision du gouvernement de combattre la drogue et sa lutte contre le blanchiment d’argent dans notre pays.

Il a ainsi laissé entendre que depuis 2014, le gouvernement sous le leadership du Premier ministre, Pravind Jugnauth, a initié plusieurs actions et effectué plusieurs saisies de la drogue. Il a ainsi précisé qu’en avril, on a saisi 15 kgs de drogue, qui représentaient Rs 225 millions et plus récemment de la drogue estimée à Rs 6 millions. 

Par la même occasion, il a fait état de la saisie des armes, pistolets, balles et dynamites chez une personne qui voulait ‘éclater’ le parlement.

Aussi, le ministre des Arts et de la Culture a souligné les nombreuses mesures enclenchées et initiées par le gouvernement pour assurer le système de surveillance en mer afin de protéger la population. 

Dénonçant avec force la démagogie des membres de l’opposition, Avinash Teeluck a laissé entendre que le gouvernement n’épargnera aucun effort pour combattre les fléaux, les trafiquants de la drogue ainsi que les actes criminels dans le pays. Il a aussi exprimé son opinion sur la déportation de Peter Uricek.

Par ailleurs, le ministre des Arts et de la Culture n’a pas mâché ses mots à l’égard du leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui n’adressera pas une Private Notice Question (PNQ), mais présentera une motion de ‘no confidence’ au Parlement. ‘’ No pe attende li. Nou pou pose li question’’, a-t-il dit.

Avinash Teeluck a d’autre part situé l’importance des mesures initiées par le gouvernement y compris l’augmentation de la pension de vieillesse et la Negative Income Tax pour améliorer la qualité la qualité de la vie des Mauriciens. 

Concernant la hausse des prix, le ministre des Arts et de la Culture a mis l’accent sur les subsides gouvernementaux et les prix sur le marché international. ‘’We are not price makers. We are price takers’’, a-t-il dit. 

A une question de la presse, Joe Lesjongard a répondu que Akil Bissessur et le policier en question ont le droit d’agir car, dit-il nous vivons dans un Etat de droit. 

Posted by on May 8 2022. Filed under Actualités, Economie, En Direct, Featured, Politique. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.