MTC…Paul France Tennant à la barre



Revirement de situation lors de la réunion des Administrateurs du Mauritius Turf Club (MTC) vendredi. Anil Kumar Ramnarain, qui avait annoncé, jeudi, qu’il serait le prochain président, a démissionné. C’est Paul France Tennant qui a été choisi par ses pairs pour prendre en main la destinée du Turf Club.

Le règne d’Anil Kumar Ramnarain en tant que président du MTC s’est terminé avant même qu’elle ne commence. Il avait dit qu’il succéderait à Jean Michel Giraud qui a démissionné mercredi. Une nouvelle qui avait fait grand bruit, jeudi, mais qui n’avait pas été encore avalisée par le board des commissaires administratifs du MTC. Et il a soumis sa démission en tant qu’administrateur après que le board ait refusé de le nommé vendredi.

C’est finalement Paul France Tennant qui a été choisi pour présider le board des commissaires administratifs. Frank Merven a été coopté pour s’assurer d’avoir le quorum de trois membres au minimum pour tenir des réunions. Le troisième étant Nicolas Carosin.

« On m’a nommé président parce que je suis le plus ancien du board. Cela ne me fait pas plaisir. C’est bien difficile de prendre cette responsabilité. La priorité est de commencer la nouvelle saison des courses afin de pouvoir payer les employés. Aujourd’hui, il faut travailler ensemble pour le bien des courses et des propriétaires qui ont investi. Je peux apporter ma petite contribution. Je sacrifie ma famille. Je demande au gouvernement de nous aider », a déclaré Paul France Tennant face à la presse vendredi.

Âgé de 73 ans, Paul France Tennant a été le président du MTC en 2005. Il a aussi siégé sur le board des commissaires administratifs de 2000 à 2008, et de 2016 jusqu’à présent.

Par ailleurs, Jérôme Pilot, qui était le General Manager du MTC, et aussi l’Acting-CEO de la MTC Sports and Leisure Ltd, compagnie publique subsidiaire du MTC, a reçu sa lettre de licenciement vendredi. On se rappelle que la municipalité de Port-Louis a résilié le bail du MTC concernant l’usage exclusif du Champ-de-mars. Et la Gambling Regulatory Authority (GRA) refuse de donner sa licence de Horse Racing Organiser à la MTCSL en disant qu’elle n’a pas de champ de courses à sa disposition.

Paul France Tennant aura du pain sur la planche pour remettre le MTC à flots. Les finances sont aux rouges après des pertes de plus de Rs 60 millions en 2021. Le MTC devra trouver les finances, à la hauteur de Rs 7 à 8 millions, pour honorer les salaires de 350 employés pour le mois de mai. En sachant que le Turf Club n’a qu’une seule source de revenus qu’est la taxe perçue sur les paris. La situation est grave vue qu’il n’y a pas eu de journées de courses organisées depuis le 19 décembre 2021 à ce jour.

Le MTC semble vouloir mettre toutes les chances de son côté pour organiser les courses cette saison. Car il nous revient que le MTC a fait appel à un de ses anciens membres, en l’occurrence le ténor du barreau, l’avocat Maxime Sauzier pour siéger en tant qu’un des directeurs de la MTCSL. Me Maxime Sauzier SC, a aussi été un député qui a fut élu sous la bannière MMM/MSM dans la circonscription numéro 17, Curepipe-Midlands, lors des élections générales de 1991.
Les procédures entamées par le MTC auprès du ministère du Logement et de l’aménagement du territoire jeudi pour l’obtention d’un nouveau bail pour le Champ-de-Mars. Une réponse positive est espérée d’ici mardi avant que le MTC ne fasse son paiement à la GRA pour sa licence.

Posted by on May 14 2022. Filed under Featured, Hippisme. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.