Everton sauvé, Leicester et Leeds relégués, Aston Villa européen



Pour les premières places, celles qui brillent un peu plus que les autres, cette cuvée 2022-2023 de la Premier League n’avait gardé que de maigres bulles pour cette 38e et dernière journée. En réalité, une seule inconnue subsistait : celle de savoir qui d’Aston Villa, Tottenham ou Brentford aurait la chance de se glisser dans la peau d’un étudiant en Erasmus et se taper tous ces déplacements que réserve la Ligue Europa Conférence. Septièmes, et mieux placés, au coup d’envoi, les hommes d’Unai Emery n’ont pas tremblé pour conserver leur bien face à Brighton (2-1). Une galette de Jacob Ramsey pour Douglas Luiz et un pion d’Ollie Watkins auront suffi à faire chavirer Villa Park. Et il le fallait parce que derrière, Tottenham, grâce à l’inévitable Harry Kane, auteur d’un doublé et de son 30e pion de la saison, avait fait le boulot contre Leeds (4-1) pour souffler l’Europe aux Villans. Seulement neuvième au coup d’envoi, Brentford devait compter sur un miracle face à Manchester City pour accrocher l’Europe, tout en espérant un faux pas des deux autres. Ce miracle, les Bees sont allés le chercher en faisant chuter le champion (1-0), insuffisant malgré tout pour remonter au classement. Un peu plus haut, c’est bien Manchester United qui accroche le podium, devant Newcastle, en finissant le boulot face à Fulham grâce à des sucreries de Jadon Sancho et Bruno Fernandes (2-1). De leur côté, les Magpies bouclent une saison plus que réussie par un nul sans saveur face à Chelsea (1-1), finalement douzième.

Si le haut de tableau n’offrait qu’un seul ticket pour la Ligue Europa Conférence aux trois volontaires, le bas, lui, proposait deux billets, pour le même contingent d’intéressés, promettant un aller direct en Championship. Le premier a rapidement trouvé preneur, puisque Leeds n’a pas fait long feu face à Tottenham (1-4). Le second a en revanche eu plus de mal à trouver un acquéreur. Plutôt attentiste en début de partie, Leicester finit pourtant par trouver l’ouverture dans la défense de West Ham grâce à Harvey Barnes. Wout Faes place ensuite les Foxes à l’abri d’un éventuel retour des Hammers, dont s’est chargé Pablo Fornals (2-1). Ne reste plus alors qu’à se tourner vers Everton, rapidement mis sous pression avec ce résultat et qui doit désormais impérativement s’imposer face à Bournemouth, et ne plus se contenter d’un nul, pour prolonger son bail en Premier League. Une mission longtemps compliquée par les joueurs de Gary O’Neil, déterminés à venir jouer les trouble-fêtes. Un rôle que les Cherries tiennent à la perfection pendant un long moment, et il faut finalement une énorme praline d’Abdoulaye Doucouré pour délivrer Goodison Park (1-0). Et même si les Toffees ont souffert dans les dernières minutes, Everton disputera bien une nouvelle saison dans l’élite pendant que Leicester et Leeds iront faire un tour à l’étage inférieur.

Dauphin des Citizens, Arsenal a assuré le spectacle face à Wolverhampton ce dimanche après-midi (5-0). Et qui d’autre que le partant Granit Xhaka, auteur d’un doublé, pour lancer les Gunners ? Bukayo Saka, Gabriel Jesus et Jakob Kiwior ont accompagné le Suisse pour parfaire la fête. Distribution générale de caramels également du côté de Southampton où les Saints et Liverpool se sont rendu coup pour coup, avec notamment un pion de Roberto Firmino, avant de se quitter bons amis (4-4). Enfin, Crystal Palace et Nottingham Forest n’ont eux pas forcé et se sont permis de conclure cet exercice en claquettes (1-1). Mais qu’importe, ils seront bien de retour à la rentrée.

 

 

Posted by on May 29 2023. Filed under Sports. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.