Que nous fait donc l’étoile Bételgeuse, devenue plus brillante que jamais en quelques jours ?



Que nous fait donc l’étoile Bételgeuse, devenue plus brillante que jamais en quelques jours ? L’explosion en supernova ne serait finalement pas pour tout de suite.

 

Entre fin 2019 et début 2020, l’étoile Bételgeuse, de la constellation d’Orion, faisait parler d’elle. Sa luminosité avait en effet très mystérieusement diminué de près de 25 %. Pour certains astronomes, ce “Grand obscurcissement” pouvait laisser craindre une explosion en supernova imminente. Ce ne fut pas le cas. Mais aujourd’hui, la supergéante rouge refait parler d’elle, non pas parce que sa luminosité a encore baissé, mais parce que, au contraire, elle est inhabituellement brillante. En avril dernier, Bételgeuse dépassait même sa luminosité classique de plus de 55 %. Elle est ainsi passée de la 10ᵉ à la 7ᵉ place des étoiles les plus brillantes. Explosion imminente ou non ?

 

Que nous fait donc l’étoile Bételgeuse, devenue plus brillante que jamais en quelques jours ?

La supergéante rouge ne connaître pas d’autre destin que celui d’exploser en supernova. Entre aujourd’hui et les 100 000 prochaines années. Mais avec sa luminosité, sa couleur, sa taille – 750 fois notre Soleil et 20 fois sa masse – et son âge – seulement 8 millions d’années, si elle a très probablement épuisé ses réserves d’hydrogène, l’étoile n’est qu’au début du processus de fusion nucléaire de l’hélium. Elle doit encore en faire du carbone, puis de l’oxygène, avant de convertir tout cela en silicium et en fer pour aboutir à l’explosion en supernova.

 

La question reste donc entière : que se passe-t-il avec Bételgeuse ? Ces variations de luminosité existent depuis longtemps chez l’étoile. Et selon des cycles assez réguliers, qui plus est. Mais depuis la fin 2019, ces cycles semblent perturbés. Faut-il les inscrire dans la continuité du Grand obscurcissement ?

 

L’explosion en supernova ne serait finalement pas pour tout de suite

D’après des chercheurs du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (États-Unis), si le cycle de Bételgeuse était jusqu’ici de 400 jours, sa durée a été plus que divisée par deux depuis l’épisode de début 2020, ceci parce que ce cycle est le résultat de l’expansion et de la contraction de matière dans l’étoile. Problème : les simulations des astronomes montrent que le panache qui s’est détaché de la supergéante rouge fin 2019 provenait, très vraisemblablement, de l’intérieur de l’étoile. C’est cela qui l’a obscurci. Et qui a fait revenir son cycle de 400 jours à 140 jours seulement.

 

Ainsi, l’importante augmentation de luminosité actuelle de Bételgeuse ne serait que la manifestation de l’instabilité des couches supérieures de la supergéante rouge. Quant à savoir quand l’explosion en supernova aura lieu, c’est une tout autre histoire !

 

Posted by on Jun 8 2023. Filed under Sci-Tech. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.