L’Egypte a déposé une demande d’adhésion au groupe des BRICS (Ambassadeur russe)



Le diplomate russe a souligné que l’Egypte est très intéressée par l’initiative du bloc des pays émergents relative à l’utilisation de monnaies alternatives pour le règlement des transactions commerciales.

 

L’Egypte a déposé une demande d’adhésion au groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), a annoncé l’ambassadeur de Russie au Caire, Georgy Borisenko. « L’Egypte a présenté sa demande d’adhésion au groupe BRICS parce que l’une des initiatives de la coalition consiste à libeller les échanges commerciaux dans des monnaies alternatives, qu’il s’agisse de monnaies nationales ou d’une nouvelle monnaie commune. L’Egypte est très intéressée par ce projet », a-t-il déclaré à l’agence de presse russe TASS.

 

Le diplomate a également indiqué que le pays le plus peuplé du monde arabe souhaite stimuler le commerce et la coopération économique avec la Russie. « De nouveaux mécanismes de paiement sont en train d’être créés pour le règlement des transactions commerciales bilatérales », a-t-il déclaré, sans plus de précisions.

 

Les autorités égyptiennes n’ont pas jusqu’ici fait de déclarations officielles au sujet d’une demande d’adhésion du pays au bloc des BRICS. Citant le ministre de l’Approvisionnement, Aly Moselhi, des médias égyptiens ont cependant rapporté mardi 13 juin que le Caire « a l’intention d’abandonner le dollar américain dans le commerce avec les États membres du bloc des BRICS, et de régler ses échanges avec ces pays en monnaies locales ».

En mars dernier, le président Abdel Fattah al-Sissi a ratifié un accord relatif à l’adhésion de son pays à la nouvelle banque de développement du groupe BRICS. Selon l’agence TASS, un diplomate égyptien de haut niveau a également participé à la réunion des ministres des Affaires étrangères des États membres des BRICS, qui s’est tenue le 2 juin au Cap (Afrique du Sud), aux côtés de représentants de pays souhaitant rejoindre le bloc, dont l’Arabie saoudite, l’Argentine, la RDC, l’Indonésie et l’Iran.

 

L’ambassadeur de l’Afrique du Sud au sein du groupe BRICS, Anil Sooklal, avait annoncé en avril dernier que 13 pays dont l’Argentine, l’Iran, l’Arabie saoudite et l’Algérie, ont officiellement déposé des demandes d’adhésion à ce bloc de pays émergents.

 

Aujourd’hui, le groupe des BRICS représente 42 % de la population de la planète (3,2 milliards de personnes) et environ 25% du produit intérieur brut (PIB) mondial. Ses membres ne disposent cependant que de 15% des droits de vote à la Banque mondiale et au Fonds monétaire international (FMI).

Posted by on Jun 28 2023. Filed under Monde. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Leave a Reply

Search Archive

Search by Date
Search by Category
Search with Google

Photo Gallery

Copyright © 2011-2016 Minority Voice. All rights reserved.